C’est le début d’une série de Rencontres-Débats qu’entame le candidat de « La Gauche qui nous rassemble. » Avec ses deux premières propositions, Michaël Delafosse s’engage avant tout, à lutter contre la pollution.

Montpellier, place du nombre d’Or, mardi soir le 15 octobre : « il y a des gens qui pensaient que c’était impossible de créer l’assurance maladie en 45. Il y a des gens qui pensent aujourd’hui que la gratuité des transports est impossible […] C’est faux, c’est simplement une question de choix, » explique Michaël Delafosse.

Le Pass Métropole deviendra aussi une carte d’accès aux transports

24M€ de Budget, soit 5 % du budget de fonctionnement de la Métropole, Michaël Delafosse connait ses chiffres. Il invite la salle à bien comprendre la différence entre les dépenses de fonctionnement, et l’investissement. Et propose une nouvelle maîtrise de la trajectoire financière pour Montpellier Méditerranée Métropole. Le candidat aime à citer Pierre Mendès France « gouverner c’est choisir, » et en matière de mobilité son choix est fait : « tous les foyers fiscaux seront éligibles à la gratuité des transports » explique-t-il.

Annonce - Pub - Advertisement

Priorité : la qualité de l’air

« Faire respirer Montpellier » cela pourrait paraître anodin, voire gadget comme formule, mais elle est ancrée dans une réalité qui part d’un constat de santé alarmant. L’ANSES, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, recommande de surveiller les particules ultra-fines, et de trouver rapidement des alternatives à la voiture. En France, par an : il y a 48 000 morts anticipées à cause de l’air pollué. Alors, sauter dans le tram gratuit, donner quelques coups de pédales, pousser sa trottinette seront les gestes de demain. Les diésélistes, et autres adeptes de moteurs à explosion apparaitront vite comme incongrus, et aussi nocifs que des fumeurs au-dessus d’un berceau. Certes, ils sont des consommateurs trahis par une industrie soupçonnée d’avoir équipé ses véhicules de logiciels visant à les faire paraître moins polluants pour les contrôles.

Le consommateur est un révolutionnaire qui s’ignore

Daimler a déjà rappelé 700 000 véhicules dans le cadre de ce vaste scandale que l’on réussit étonnamment à oublier très facilement. Oui ! Les pubs de SUV sont séduisantes. Oui ! Volkswagen a admis avoir truqué 11 millions de véhicules. Alors oui, le consommateur est un révolutionnaire qui s’ignore, et bouder l’industrie automobile accusée de fraude et de publicité mensongère en lien avec la manipulation des émissions des véhicules diesel semblerait plus que légitime. Et quand une métropole semble pouvoir se doter d’autres solutions pour les mobilités, l’idée d’engager cette « révolte pacifique » offre de nouvelles perspectives de mode de vie.

Ainsi deux engagements sont proposés par Michaël Delafosse, pour lutter contre la pollution de l’air : la gratuité des transports publics pour les habitants de Montpellier Méditerranée Métropole, et la volonté de se doter des moyens nécessaires pour mesurer l’impact réel des mesures engagées pour le développement des mobilités avec la mise en place dans chaque groupe scolaire de la ville, d’indicateurs de mesure de la qualité de l’air.

Les mobilités constitueront le 1er des enjeux des Municipales de mars 2020 affirme Michaël Delafosse. Puis il précise : « notre proposition est forte, elle ouvre le débat public, pour l’avenir de notre territoire » ; « Montpellier est confronté à un grand défi qui est celui de l’environnement […] il faut oser et renouer avec une forme d’audace, » conclut le candidat de « La Gauche qui nous rassemble. »

Annonce - Pub - Advertisement