Une conférence très particulière du célèbre éco-sociologue, à découvrir, mercredi 16 octobre à La Carmagnole.

« J’exige d’être payé jusqu’à ma mort par une pension à 100% de mon meilleur salaire net, quelle que soit ma carrière. C’est pourquoi je me bats pour que chacun.e, de 18 ans à sa mort, ait une qualification personnelle. Chacun.e détiendra son salaire qui ne pourra être ni diminué, ni supprimé. »

Pour parler du chaud sujet des « Retraites », La Carmagnole, en partenariat avec le Réseau-salariat, a décidé d’invitr Bernard Friot, grand défenseur du salaire à vie, mercredi 16 octobre 2019.

Avec la sortie du rapport Delevoye, la Bataille des Retraites a commencé.

Face à une presque inéluctable augmentation du nombre de trimestres, à l’allongement de la durée de cotisation, et à la retraite par point…, le système de protection sociale basée sur la solidarité et la cotisation sociale semble prendre du plomb dans l’aile.

Pour répondre à ces questions et à bien d’autres, l’économiste et sociologue du travail, Bernard Friot, auteur de l’ouvrage « L’enjeu des retraites », paru voici 10 ans,vient de faire paraître une toute nouvelle édition de son ouvrage, sous le titre « Le travail, enjeu des retraites » (Éditions La Dispute).

Cette nouvelle version s’enrichit d’une longue introduction et d’une conclusion inédites qui, contre un dispositif de comptes à points, proposent d’unifier tous les régimes en assurant 100 % du meilleur salaire net, porté à 2300 euros minimum, quelle que soit la durée de la carrière.

Infos pratiques : Conférence gesticulée, mercredi 16 octobre à 19h à La Carmagnole, 10 rue Haguenot à Montpellier.