En tant que Maire de Grabels, sans m’immiscer dans la vie municipale des autres communes, je suis naturellement avec attention la vie politique des 30 autres communes à commencer par la plus grosse Montpellier car cela peut influencer notre avenir commun dans la Métropole.

J’ai appris avec satisfaction la désignation de Clotilde Ollier comme chef de file des écologistes pour les élections municipales de Montpellier. Et cela pour trois raisons : premièrement Clotilde Ollier est née et a grandi à Grabels où réside sa famille, nous souhaitons toujours aux enfants du village un destin d’envergure. Les Grabelloises et les Grabellois suivent donc avec intérêt son engagement public que ce soit hier dans le Grand Pic Saint Loup à la tête de la commune de Murles et aujourd’hui dans la capitale languedocienne.

Deuxièmement, en la désignant, les citoyens qui se sont exprimés dans la primaire écologiste, ont tourné le dos à la vieille gauche compromise. Ils ont fait le choix de la nouveauté avec une jeune femme infirmière et engagée. Nous nous sentons proches de sa démarche qui s’appuie sur la mobilisation citoyenne, dont l’engagement mêle étroitement l’action pour la transition écologique et celle pour la réduction des inégalités et la solidarité. Sa présence à la fois au côté des Gilets Jaunes, lors des marches pour le climat et dans l’action syndicale est en ce sens exemplaire.

Troisièmement, les projets que Clotilde Ollier a défendus durant la campagne pour cette primaire, sur les enjeux métropolitains, nous semblent aller dans le bons sens pour l’ensemble des habitants de la Métropole. Ainsi les projets de ceinture verte que nous tentons de mettre en place depuis plusieurs années, la mise en valeurs des circuits courts ou le renforcement de la démocratie intercommunale, sont pour nous des sujets majeurs qui devront être entendus dans la campagne à venir.

Nous espérons que sa démarche permette l’implication citoyenne de toutes de tous comme cela est déjà à l’œuvre dans de nombreux collectifs dans la métropole.

René Revol
Maire de Grabels