En ce mois d’octobre 2019, cela fait 35 ans que la France maintient Georges Ibrahim Abdallah dans la prison de Lannemezan. Notre pays détient ainsi le triste record du plus ancien prisonnier politique en Europe. 

Membre des FARL (Forces Armées Révolutionnaires Libanaises) et militant de la cause palestinienne, Georges Ibrahim Abdallah fut arrêté le 24 octobre 1984 à Lyon, dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat, en 1982 à Paris, de Charles Ray, attaché militaire états-unien et agent de la CIA, et de Yacov Barsimentov, diplomate israélien et membre du Mossad.

L’incarcération de Georges Abdallah fut motivée par la détention de vrais-faux papiers d’identité : un passeport délivré légalement par les autorités algériennes. L’État français s’engagera auprès du gouvernement algérien à le libérer rapidement. Mais, d’abord établie à 4 années de détention, pour détention d’armes et d’explosifs, en 1986, sa condamnation est étendue à la perpétuité en 1987 pour complicité dans le double assassinat de Ray et Barsimentov, au terme d’un procès entaché d’irrégularités.

Selon le droit français, Georges Abdallah est libérable depuis 1999. Mais aucune démarche en ce sens n’aboutira. Ni l’ordonnance de libération prononcée en 2003 par la juridiction régionale de libération conditionnelle de Pau contre laquelle, sur ordre de Dominique Perben, Ministre de la justice, le procureur général de Pau fit appel. Ni l’offre du gouvernement libanais, faite en 2009, d’accueillir sur son sol Georges Abdallah. Ni la décision de libération prononcée en 2012 par le tribunal d’application des peines compétent en matière de terrorisme, mais annulée par la Cour de cassation.

La France se soumet ainsi aux pressions permanentes des gouvernements américains et israéliens qui s’opposent à toute mesure de clémence. Comme chaque année, une manifestation de soutien à Georges Ibrahim Abdallah aura lieu samedi 19 octobre à 14h à Lannemezan, devant la prison où il est incarcéré.

De son côté, ici à Montpellier, la Carmagnole invite chacun à manifester son soutien à Georges Abdallah et sa solidarité avec le peuple palestinien lors d’une manifestation aux multiples facettes.

Les 6 heures pour la Palestine samedi 12 octobre de 16h à 22h 

  • 16h-17h30 : L’histoire de la Palestine et de la résistance palestinienne Avec Pierre Stambul, co-président de l’UFJP (Union française juive pour la paix), auteur de nombreux ouvrages sur le conflit israélo-palestinien
  • 17h30-19h : Situation géopolitique de la Palestine : vers quel avenir ? Avec René Naba, écrivain, journaliste, spécialiste du monde arabe, fondateur du site Madaniya
  • 19h-20h : Georges Ibrahim Abdallah : un prisonnier d’exception Avec Nelly Mousset, visiteuse de prison auprès de G.I. Abadallah
  • 20h-21h : Pause repas Assiettes palestiniennes
  • 21h-22h : Danses traditionnelles palestiniennes (Dabke) Avec la troupe Palestine

La Carmagnole
10 rue Haguenot à Montpellier