L’Union Nationale Lycéenne du Gard et des lycéens non syndiqués organise, « face à l’inaction criminelle du gouvernement », un rassemblement contre les féminicides, mercredi 9 octobre à 14h30, devant la préfecture du Gard.

Pour l’Union, « Crime passionnel, drame familial, tous ces euphémismes désignant pourtant des crimes bien réels, autant d’euphémismes que de femmes battues à mort, autant d’euphémismes que d’inactions de l’état. Comment croire qu’un état s’intéresse à ces femmes quand son budget pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles diminue chaque année ? Pourtant cette cause est une course contre la montre, une course d’en moyenne 2 jours et demi où à son ding, c’est le cri d’une femme tuée que l’on peut entendre. »

Les lycéens se mobiliseront pour les 114 femmes, tuées depuis le début de l’année. Des femmes  violentées par leur conjoint ou ex-conjoint, des femmes violentées jusqu’à la mort.

Annonce - Pub - Advertisement

Annonce - Pub - Advertisement