Le mouvement #NousSommes était présent, ce week-end à l’Antigone des Associations pour lancer « un appel aux associations et à celles et ceux qui les font vivre ».

VOIR AUSSI : Montpellier : #NousSommes fait sa rentrée avec « une main tendue aux militants et aux partis politiques »

Pour le collectif, « les associations sont l’objet d’instrumentalisation et de coupes budgétaires, elles sont bridées dans leur liberté d’expression et d’action car dépendantes des pouvoirs publics. »

Il s’agissait pour le mouvement de « de mesurer la force du tissu associatif et sa capacité à résister et innover ».

L’occasion aussi pour le mouvement « municipaliste » de promouvoir sa plateforme de candidature dans l’optique des municipales de mars 2020 et rappeler que « la ville de demain devra se construire par le bas ».