Les conseils de quartier ont avant tout pour vocation de favoriser la citoyenneté active.

Ils s’inscrivent ainsi dans une démarche de démocratie participative complémentaire de la démocratie représentative fondée sur l’expression du suffrage universel, en somme il cherche à suppléer aux manques de la démocratie municipale.

VOIR AUSSI : Contrats de ville, évaluation à mi-parcours début 2018

Jean-Louis Bonneric, maire-adjoint délégué à la citoyenneté et aux comités de quartiers de Frontignan la Peyrade nous explique ce qu’il en est dans sa ville, à l’heure de la signature de la nouvelle charte 2018-2020 : « dans l’ensemble, les habitudes commencent à être bousculées dans la relation entre les élus référents, relais entre les conseils de quartiers et l’administration municipale, et les citoyens. Cela permet à tous les citoyens de plus s’impliquer dans la vie de la cité. Sur Frontignan-La Peyrade, il n’y avait pas d’obligation de créer des conseils des quartiers, c’était une volonté pour permettre à des centaines de citoyens de s’impliquer plus profondément et pour la mairie de mieux prendre en considération les envies et intérêts de tous les citoyens afin d’améliorer quotidiennement le cadre de vie. »

Il existe aujourd’hui 11 conseils de quartiers à Frontignan comprenant près de 250 citoyens actifs.