Occitanie, les internationales de la guitare 2019

1996, déjà 24 ans c’est l’âge de ce festival passionnément amoureux de la guitare. Un événement créatif et original qui comble autant le rocker que les danseurs de flamenco.

Du 14 septembre au 12 octobre

Talents, virtuosité, du classique au jazz manouche, du swing pour un festival qui s’étend sur un mois, du 14 septembre au 12 octobre avec plus de 200 artistes  : Les Internationales de la Guitare – Sud de France se déroulent à Montpellier, à Toulouse et dans toute la région Occitanie.

Demandez le programme

En chiffres : 4 semaines de festival, plus d’une centaine d’événements, environ 35 000 festivaliers, pour une tonalité 2019 orientée sur les musiques du monde et les musiques latines : Chico Trujillo, Dom la Nena, Rodrigo et Gabriela, Cuarteto Tafi, Ricardo Ribeiro, Takht, Lydie Fuerte, mais aussi le blues de Mike Wheeler, Thomas Schoeffler, Muddy Gurdy, et la chanson française avec Charlélie Couture, Barbara Carlotti, Féloche, Olivia Ruiz, et l’incontournable Christophe. Le jazz manouche porté cette année par les Doigts de l’Homme, Angelo Debarre, et Thomas Dutronc avec ses partenaires.

Annonce - Pub - Advertisement

Le mécénat, oeuvrer au bien commun

« Sans le mécénat, ce festival n’aurait pas pu poursuivre sa route, donc il faut le savoir. Même si l’on doit remercier la Région qui est le moteur aussi de tout cela… » avait précisé en conférence de presse André Deljarry, président du club des mécènes tout en expliquant que  : « c’est une façon d’oeuvrer au bien commun […] avec un mécénat qui n’est pas réservé aux grands groupes […] le mécénat permet l’innovation et la prise de risque […] un euro investi dans les internationales de la guitare, représente dix euros de retombées économiques sur le territoire. »

Axe économique, culturel et social

Au-delà de la programmation culturelle et musicale de qualité, il faut noter l’axe économique avec la mise en avant de la filière lutherie lors l’organisation du Salon International de la Guitare – Sud de France, qui se tiendra les 21 et 22 septembre à l’Hôtel de Région de Toulouse. À noter sur 10 communes, des actions sociales et citoyennes pour tous, permettent, grâce à la musique, au festival de tisser des liens étroits avec les populations. Des événements autour de la guitare, destinés à un jeune public et leurs familles : entre ateliers découverte, initiations, concerts et éveils musicaux (à retrouver dans le programme.)

Nicole Bigas, Présidente de l’Association Confluences tiendra à souligner que : « le festival réinvente son alchimie, et pour l’éloquence du vivre ensemble, certains gestes valent tous les discours. C’est le sens du choix de la programmation de l’orchestre châabi « El Gusto » formé de musiciens appartenant aux trois monothéismes. »

Talaat El Singaby, le Directeur Général du Festival des Internationales de la Guitare a tenu à marquer la présence de trois nouvelles villes : La Grande Motte, Saint-Georges d’orques, et Marvejols. Il conclura par une citation « Il faut opposer au pessimisme de la raison, l’optimisme de la volonté », citation attribuée à Antonio Gramsci, une belle équation qui va permettre à ce festival de fêter bientôt, son quart de siècle.

Annonce - Pub - Advertisement