[VIDEO & ITW] Municipales 2020 à Montpellier, il existe un risque de prolifération des listes et des candidats. L’assemblée générale organisée par les initiateurs de l’appel pour « une liste de confluences » a tenu ses promesses, et le message semblerait avoir été entendu, ce jeudi soir.

Beaucoup d’identités affichées dans la salle, la première et majoritaire de celles et ceux qui se définissaient comme : « signataires de l’appel », mais aussi des éléments des collectifs #NousSommes, Extinction Rébellion, des Gilets Jaunes, des membres d’associations et de mouvements comme Youth for Climat, ou encore des membres de Générations.

Un devoir de réussite

Il y a comme un devoir de réussite qui s’impose. En introduction Boris Chenaud, membre de l’équipe d’animation de cet appel, l’expose ainsi : « si on est tous d’accord qu’il y a urgence sociale, que la maison brûle, qu’il y a urgence écologique et qu’il y a aussi une urgence démocratique… Ce serait vraiment suicidaire qu’on ne se donne pas les moyens d’essayer de les résoudre, notamment à l’échelle de la ville de Montpellier, avec tous ceux qui veulent aller dans le même sens […] nous ne nous résoudrons pas à une schizophrénie politique. »

Annonce - Pub - Advertisement

Schizophrénie : psychose délirante chronique caractérisée par une discordance de la pensée, de la vie émotionnelle et du rapport au monde extérieur.

C’est bien cela qu’ils aimeraient tous éviter, et dans la salle de la Carmagnole l’énergie pour construire un rassemblement était bien présente. Hélène Raux, militante altermondialiste et co-animatrice insiste : « il faut venir chercher une force commune plutôt que de se diviser. Il faut éviter qu’il y ait trois ou quatre listes aux municipales qui portent le même programme, en étant d’accord sur l’essentiel, mais qui se disputent sur des questions de stratégies ou pire de personnes. »

Interview de Boris Chenaud et Hélène Raux, membres de l’équipe d’animation de l’appel « pour une liste de confluences » :

Voir aussi : Muriel Ressiguier ne sera pas candidate, mais soutient l’appel «pour une liste de confluences» pour les Municipales 2020 à Montpellier

Voir aussi : Montpellier, La France insoumise Municipales 2020 : le peuple aux commandes ?

Annonce - Pub - Advertisement