René Revol explique en introduction la teneur de cette conférence de presse de ce vendredi 28 juin : “rendre compte dans l’Hérault de l’assemblée représentative de LFI.” Étaient présents pour ce bilan : Rhany Slimane et Pascale Le Néouannic colistiers des dernières Européennes, ainsi que Jean-Luc Moulette et Julien Colet anciens candidats LFI pour les Législatives 2017.

L’Assemblée représentative de la France insoumise s’est déroulée les 22 et 23 juin derniers. 200 participants issus d’un tirage au sort, avaient contribué à ces débats, sorte de grands débats internes pour définir in fine que : « La France insoumise est un outil au service du peuple et de sa révolution citoyenne, La France insoumise est un mouvement évolutif et que pour les Municipales 2020, l’objectif reste : le peuple aux commandes. » Trois thématiques, trois textes sur lesquels les inscrits de la plateforme LFI vont pouvoir se prononcer jusqu’au 8 juillet 2019.

Annonce - Pub - Advertisement

Nouvelles coordinations et AG de communes

« Nouvelles coordinations des espaces de la France insoumise », explique Rhany Slimane avec aux commandes : Adrien Quatennens et Mathilde Panot.

Une précision d’importance, « La France insoumise soutient les fédérations populaires, ces regroupements larges de citoyens qui veulent changer les choses, et mettre fin aux potentats et notables locaux qui décident pour le reste de la population » tient à appuyer l’ex-candidat aux Européennes. Et pour rendre cette alchimie possible, Rhany Slimane parle d’un mois de septembre avec « des AG de communes qui vont être organisées dans toutes les communes de France. » Temporalité, Montpellier, La France insoumise Municipales 2020 : le peuple aux commandes ? : « c’est en septembre que les décisions seront prises. »

En rappelant la Campagne pour un référendum sur la privatisation d’Aéroports de Paris, Pascale Le Néouannic, affirme : « il n’y a pas que le calendrier électoral, il y a aussi le calendrier social […] Dans l’Hérault nous sommes complètement engagés, et nous allons à la rencontre des citoyens […] c’est important pour la France insoumise d’organiser la démocratie sur ces questions-là. »

Candidat LFI pour la mairie de Montpellier

Un candidat LFI pour la mairie de Montpellier, c’est en automne que les destins ou les volontés se définiront. René Revol l’explique ainsi : « le réseau “Montpellier Métropole en commun” se met en place et aura sa place dans les AG en septembre pour construire et accompagner un programme » avec trois objectifs prioritaires : « redonner le pouvoir au citoyen dans la métropole, élaborer la ceinture verte contre la ceinture de béton et mettre en place un véritable bouclier social local, face à un taux de pauvreté de 27%.« 

“Montpellier Métropole en commun” devrait travailler en liaison avec un grand nombre d’associations citoyennes. Le maire de Grabels est pour le moins convaincu par cette formule et cette mécanique démocratique : « je suis très admiratif de ce que fait en ce moment #NousSommes comme mouvement citoyen. Et ce type de démarche doit se multiplier partout […] pour ensuite permettre aux citoyens, lors des prochaines élections municipales d’avoir une liste à leur image, et non pas d’avoir à choisir dans une offre sur laquelle ils n’auront jamais pu peser. » À suivre, rendez-vous en septembre.

Voir aussi, Montpellier : #NousSommes se lance dans la course aux municipales

Annonce - Pub - Advertisement