Le jeune aventurier Français Thomas Destailleur qui effectuait un périple devant l’amener à l’océan Arctique pour un voyage écoresponsable a trouvé la mort dans le nord du Canada.

Les autorités canadiennes ont confirmé samedi cette triste nouvelle. Le corps retrouvé mercredi sur le Grand Lac des Esclaves avait été identifié comme celui de Thomas Destailleur.

L’enquête sur les circonstances du décès se poursuit. Indications, dans sa dernière publication sur sa page Facebook [Day 31 : 21km], il évoquait des conditions qui se dégradent, le kayak qui se remplit d’eau : «j’hésite à repartir et je trouve la force, mais j’en chie. Deux, trois vagues manquent de me retourner, et j’abandonne en surfant jusqu’à la plage, trempé et gelé. J’ai peur de l’hypothermie.»

Annonce - Pub - Advertisement

3700 km jusqu’à l’océan Arctique

Départ à vélo puis en kayak, le jeune kinésithérapeute et aventurier était parti de Jasper, dans les Rocheuses canadiennes, pour remonter les eaux du glacier Athabasca sur 3700 km jusqu’à l’océan Arctique.

Open Your Wild

L’expédition de Thomas Destailleur, qui avait déjà voyagé en Tanzanie, Mongolie, Indonésie, Islande et Cuba était aujourd’hui motivée par une attitude écoresponsable avec la volonté de voyager différemment. D’où son projet « Open Your Wild », il souhaitait promouvoir un mode de vie, et de voyage respectueux de l’environnement.

[Day 25: 68km] VIDEO avec drone

Annonce - Pub - Advertisement