Les agents hospitaliers demandent au travers de l’action du mardi 2 Juillet 2019 

  • L’attribution de financements supplémentaires dans les établissements ;
  • L’arrêt des fermetures de services, de lits et d’établissements ;
  • L’augmentation des effectifs en personnel pluridisciplinaire et un plan de formation en urgence ;
  • L’augmentation des salaires de nos métiers pénibles ;
  • L’abandon des projets de loi « Ma Santé 2022 », de la loi dite « de transformation de la Fonction Publique » et des projets de mesures gouvernementales contre les acquis et les droits spécifiques des originaires d’outre-mer ;
  • L’attribution des financements nécessaires aux EHPAD, afin de satisfaire notre légitime exigence : 1 agent pour 1 résident.

État d’urgence pour plus d’urgences 

L’ensemble des personnels des urgences du CH d’Alès et du CH de Bagnols-sur-Cèze ont décidé de rejoindre le mouvement national d’action et de grève dans les urgences pour plus de moyens, pour pouvoir mieux travailler.

Agents hospitaliers, patients, usagers des urgences, nous sommes tous concernés. Les services publics appartiennent à la population du Gard. 

La CGT du Gard appelle les agents hospitaliers, les salariés et la population à venir se faire entendre le mardi 2 Juillet 2019 rassemblement devant les urgences :

  • 14 heures devant les urgences du CH Alès
  • 18 heures devant les urgences du CH Bagnols/Cèze

UNION SYNDICALE DÉPARTEMENTALE C.G.T.
DE LA SANTÉ ET DE L’ACTION SOCIALE DU GARD