Zero euro pendant 5 ans pour le vélo, et 15 millions à 6 mois des élections : la campagne électorale de Philippe Saurel bat son plein.

Les montpelliérains ne sont pas dupes.

Le Maire de Montpellier vient d’annoncer qu’il allait réaffecter 15 millions d’euros pour 2019 pour le vélo, suite au fiasco du nouveau stade et du quartier Cambaceres.

Annonce - Pub - Advertisement

Ces 15 millions d’euros proviennent de budgets précédemment votés pour le nouveau stade de foot qui ne se fera pas. L’équipe municipale est aussi incapable de monter un projet de ZAC que de lire des documents administratifs comme le Plan d’Exposition au Bruit.

Ce fiasco du stade laisserait de l’argent disponible. Mais tout cela n’est que de l’affichage : quand on inscrit de l’argent dans un budget, c’est a priori pour qu’il soit utilisé. 

Pour dépenser ces 15 millions d’euros dans les 6 derniers mois de l’année 2019, il faut des projets prêts à être lancés. Or, il n’y a pas le moindre projet dans les cartons qui soit prêt à être lancé. Rien pour la liaison cyclable Gambetta-Pont de Sète-Boulevard de Strasbourg. Rien pour la voie Domitienne. Rien pour celle vers Saint-Jean de Védas. Donc, même avec de l’argent théoriquement disponible, il n’y aura pas plus de pistes cyclables ou d’aménagements pour le vélo à la fin de l’année.

En 5 ans et demi, l’équipe municipale n’a rien fait pour le vélo et les modes doux de déplacement.
En 6 mois, on peut malheureusement parier qu’elle ne fera pas plus. On affiche simplement des chiffres qui ne veulent rien dire.
Or ici, Philippe Saurel propose d’inscrire 15 millions d’euros pour le vélo certes, mais sur un plan pluriannuel : ce sont donc juste des promesses électorales.

L’absence totale de projets cyclables et l’absence d’une véritable d’équipe technique dédiée au sein des services de la mairie ne pourra être oublié avec cette énorme opération d’enfumage : le vote d’un budget qui ne pourra même pas être utilisé.

L’opération est donc une nouvelle opération de communication et de pré campagne électorale. 

Nous ferons le bilan détaillé de ces nouveaux équipements cyclables à la fin de l’année 2019 : les paris sont lancés.
La manoeuvre est trop énorme pour ne serait-ce qu’y croire un tout petit peu.

Pour Europe Ecologie – les Verts,
Manu Reynaud

Annonce - Pub - Advertisement