Si dans l’Hérault, le Rassemblement National est arrivé en tête des élections européennes le 26 mai, ce score ne doit pas tout de même pas occulter un fait incontestable : les partis pro-européens, toutes tendances politiques confondues, représentent plus de la moitié des électeurs héraultais.

Les nationalistes, dont l’objectif est de mettre à bas la construction européenne, ne réunissent qu’un tiers des suffrages. Les partisans déclarés du Frexit, eux, n’ont convaincu que 8 000 personnes.

Cette tendance se retrouve au niveau national. Plus de 55 % de nos compatriotes ont choisi une liste affichant clairement son attachement à l’idée européenne dessinée il y a 70 ans.

Le Mouvement européen Hérault ne peut que se réjouir de la forte mobilisation de notre département. Le chiffre de la participation (52,6 %) est supérieure à la moyenne nationale. En se rendant aux urnes plus nombreux qu’il y a cinq ans, les héraultais ont exprimé leur envie d’être européens mais aussi leur crainte de ne plus pouvoir l’être.

Mouvement européen Hérault