Est-il besoin de le rappeler ?

À Montpellier comme ailleurs en France, utiliser les moyens de la collectivité à des fins de propagande électorale est contraire à la loi.
Philippe Saurel a enfreint la loi électorale : quelle sera la sanction des tribunaux ?

Comme le souligne Le Doc aujourd’hui, le communiqué de presse publié samedi 11 mai par le Cabinet de Philippe Saurel pose question.
Ce communiqué nous apprend que Philippe Saurel votera aux élections européennes pour la liste LREM soutenue par Emmanuel Macron et Edouard Philippe.

Sur le fond, rien d’étonnant. Philippe Saurel a fait campagne pour Emmanuel Macron et soutient l’action du Gouvernement.
Sur la forme, en revanche, il y a un hic.

En effet, ce communiqué signé de Philippe Saurel a été mis en forme et publié sous le timbre officiel de la Ville et de la Métropole de Montpellier.
Mieux. Il invite les journalistes a prendre contact avec les services du Cabinet du Maire. Comme si cette information relevait de l’action municipale ou d’une compétence de la collectivité. Ce qui n’est évidemment pas le cas.

En clair, Philippe Saurel utilise les moyens de la collectivité pour promouvoir une communication qui relève de sa stricte opinion personnelle dans le cadre d’une campagne électorale.
Cette faute de communication est révélatrice d’une profonde confusion entretenue par l’actuel de Maire de Montpellier entre les intérêts de la collectivité et ses intérêts personnels.

Cette confusion est très regrettable car elle porte préjudice à l’institution municipale.
Elle est par ailleurs inquiétante car elle laisse présager, à l’avenir, d’un usage peu scrupuleux des moyens de la collectivité comme outils de propagande électorale.

Est-il besoin de le rappeler ?
À Montpellier comme ailleurs en France, utiliser les moyens de la collectivité à des fins de propagande électorale est contraire à la loi.

Manu Reynaud
Europe Ecologie – les Verts Montpellier