La tête de liste de LREM, ex ministre de Macron a bien été candidate sur une liste d’extrême droite en 1984.

Cette révélation de Médiapart sur la candidate qui fait sa « com » comme un rempart à Marine Le Pen a le mérite de la clarté.

Elle a d’abord nié, avant de dire qu’elle avait oublié pour finalement avouer une erreur de jeunesse.

C’est pathétique !
Ça sent vraiment mauvais !

Francois LIBERTI
Président de l’association des élus
communistes et républicains 34.

Annonce - Pub - Advertisement