Le mouvement citoyen #NousSommes a organisé, ce dimanche 14 avril, place de la Révolution à Montpellier, une « Agora de printemps » avec pour thème « Démocratie locale et radicale, réinventons la ville ».

LIRE AUSSI : #NousSommes Montpellier : « Nous sommes le Peuple, nous sommes le Climat, nous sommes Montpellier »

Le mouvement citoyen a profité de cette Agora pour présenter de « nouvelles formes de démocratie à l’échelle locale et de nouvelles façons de permettre aux habitant.e.s de décider de ce qu’ils souhaitent pour leur quartier », avec pour projet, en s’inspirant des expériences municipalistes, de « transformer la ville de Montpellier « par le bas » en inventant de nouvelles pratiques de démocratie locale et radicale. »

Annonce - Pub - Advertisement

En début d’Agora, les Gilets Jaunes marcheurs du RIC, représentés par Paul et Sarah ont ainsi pu profiter de l’espace qui leur était donné pour évoquer la nécessité de  mettre en place à diverses échelles des référendums d’initiative citoyenne (RIC), avant qu’Élisabeth Dau de l’Institut de recherche et débat sur la démocratie n’expose elle, la nécessité de mettre en place de forts mécanismes de démocratie en interne et externe comme remède aux problématiques contemporaines.

La question centrale de l’après-midi était simple, mais complexe : « Comment  fait-on pour prendre le pouvoir ? »

En début d’après-midi, le mouvement citoyen a  commencé son Agora par des ateliers participatifs sur plusieurs grandes thématiques connexes et complémentaires : « Comment désigner autrement nos représentants ? », « Jeu de rôles Participons ! », « Localisons le RIC », « Mode de scrutin Peut-on mieux voter », « Code éthique » et « La démocratie se découpe en Quartiers ».

Des ateliers au cours desquels, des animateurs de #NousSommes et des experts locaux venus notamment de Mieux Voter, une association qui agit pour faire connaître le « Jugement Majoritaire » ou de Lisode, une société coopérative (SCOP) de service et de conseil spécialisée dans l’ingénierie de la concertation, ont pu échanger et travailler avec des citoyens venus se radicaliser à la démocratie.

Des temps d’échanges forts où les Montpelliérains venus nombreux ont pu échanger sur les « innovations » démocratiques qui pourraient permettre aux« gens impliqués dans la démocratie et qui ont envie de s’impliquer » de se réapproprier les outils démocratiques.

En fin d’Agora, les différents intervenants de l’après-midi ont pris un moment pour présenter les conclusions de ces six ateliers, qui ont réuni près de 200 Montpelliérains.

Après un rapide bilan, les militants de #NousSommes ont présenté leurs prochaines actions, avec en tête, une conférence organisée le 27 avril prochain sur le RIC local, et des portes à portes prévues tous les jeudis, « pour faire ressortir une frustration ». En somme, ces Montpelliérains en sont sûrs, demain, « Montpellier sera, ce que #NousSommes ! »

Interview des Porte-paroles du mouvement montpelliérain #NousSommes, à l’occasion de leur Agora citoyenne

Annonce - Pub - Advertisement