Du désespoir à une volonté de reprendre leur avenir politique en main. Ne plus se laisser écraser, et retrouver une démocratie à l’usage des citoyens : c’est cet objectif que portent les marcheurs partis des quatre coins de France pour rejoindre Paris, et demander lors d’une dernière étape à la Bastille, une mise en place du référendum d’initiative citoyenne (RIC).
Ils se sont retrouvés à Versailles devant la mairie, samedi 19 janvier. Les représentants des différentes colonnes souhaitaient fai...

Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné .