Illustration - Intervention des forces de l'ordre à Montpellier (CR)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le Conseil constitutionnel vient de censurer l’article 3 de la loi « anticasseurs » qui prévoyait l’interdiction de manifester par l’autorité administrative pour « menace d’une particulière gravité pour l’ordre public ».

VOIR AUSSI : Gilets Jaunes : Acte XXI, de Saint-Nazaire à Montpellier

Selon les sages, « les dispositions contestées laissent à l’autorité administrative une latitude excessive dans l’appréciation des motifs susceptibles de justifier l’interdiction ». Les membres du conseil constitutionnel ont pour autant validé les autres dispositions du texte voté le 12 mars dernier, notamment la possibilité de fouilles aux abords des manifestations et la création d’un délit de dissimulation du visage.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDEO] Hérault : Sonnés par « un coup de massue », les viticulteurs veulent des aides concrètes et vite

[VIDEO] Quelques jours après le déplacement terrain de sa voisine du Gard, Marie Thérèse Lecaillon auprès des arboriculteurs locaux, Jacques Witkowski était à son tour présent, ce lundi 12 avril,...

Conseil municipal de Montpellier : Pas d’augmentation des Taux d’imposition des taxes directes et « message très clair aux promoteurs »

101 affaires étaient à l’ordre du jour du conseil municipal, réuni en distanciel, ce lundi 12 avril 2021 En amont du conseil municipal et avant de procéder à l’appel, le...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES