Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

La commune de Grabels prend acte de la décision du Conseil d’Etat du 1 avril 2019 qui rejette d’une part le motif d’annulation sur lequel s’est fondé la Cour administrative d’appel et d’autre part renvoie ce contentieux devant la cour administrative d’appel.

Ce renvoi va permettre l’examen des autres motifs soulevés par la commune de Grabels pour l’annulation de l’arrêté Préfectoral du 9 mars 2015, déclarant  d’utilité publique les travaux nécessaires au LIEN entre l’A750 à Bel air et la RD 986 au Sud de st Gély du Fesc.

En conséquence, la commune de Grabels reste maintenant en attente de ce nouvel examen de la Cour Administrative d’appel qui décidera ou pas de l’extinction des moyens d’annulation.

René Revol
Maire de Grabels

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : Dès lundi 25 octobre, la nuit on éteint la Ville

La pollution lumineuse a augmenté de 30% au cours des 20 dernières années. À partir du lundi 25 octobre, la Métropole organise une expérimentation inédite, dans le cadre de son...

[VIDEO] Marsillargues : Avec l’Hôtel de Ville qui rouvre, « c’est le cœur du village qui reprend des couleurs »

[VIDEO] Fermé depuis près d’un an, l’Hôtel de Ville va bientôt rouvrir à Marsillargues Et Florian Tempier, premier adjoint de la Ville ne cache pas que la réouverture prochaine est...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES