Les Gilets Jaunes, les militants syndicalistes, et les Citoyens de tous bords constatent l’impasse dans laquelle le gouvernement place la France entière, conduisant au désespoir d’une grande partie de sa population.

Depuis des années, les gouvernements successifs n’écoutent aucune des aspirations de la population, des travailleurs ni de leurs organisations. Le résultat en est que la précarité s’est développée partout. Les jeunes, les travailleurs, les paysans, les retraités, les familles monoparentales… sans parler des chômeurs, et ceux qui ont les minimas sociaux. Tout le monde fait le même constat : fins de mois plus que difficiles, précarité, mal-être, conditions de travail et de vie dégradées.

Les Gilets Jaunes ont ouvert la voie, à la résistance et ils subissent la répression sous toutes ses formes. Il est maintenant temps que Tou.te.s ensemble, nous continuions de nous rencontrer, de discuter, d’échanger pour trouver les voies et les moyens à mettre en place pour faire aboutir nos revendications communes, à nous Tou.te.s, Gilets Jaunes, militants syndicalistes et citoyens sans étiquette.

Ensemble, œuvrons donc à l’unité, à la Convergence ! Malgré tout ceux qui voudraient nous séparer pour que tout se déroule comme une minorité de favorisés l’a prévu pour son bénéfice propre.

Oui, nous, les Gilets Jaunes, sommes aussi des travailleurs pour la grande majorité, et pour certains aussi des syndiqués.

Ceux qui veulent nous diviser ont tort. Ceux qui veulent créer un fossé entre les syndicats et les Gilets Jaunes soutiennent ce faisant les politiques que nous réprouvons, prenant le risque d’une vague de dégagisme qui a déjà touché, à juste titre, la classe politique.

L’heure est donc à l’unité. Non pas pour une énième manifestation sans lendemain, mais pour répondre à la question essentielle : comment faire pour bloquer le pays et obtenir ce pour quoi certains d’entre nous se mettent en danger ?

Oui, pacifiquement, calmement, mais sûrement, il faut bloquer le pays, l’arrêter, contraindre les grands de ce monde à céder. Les stopper pour empêcher la réforme qui voudraient liquider les retraites ; celle qui va encore plus casser notre système de santé ; celle qui vise à empêcher les étudiants étrangers d’étudier dans notre pays; celle qui cherche à briser la fonction et les Services publics; celle qui nous prive de nos droits à coups de lois et de mesures liberticides et tant d’autres mesures pour avantager la finance et les grands patrons. Toutes ces mesures qui ne font que briser à chaque fois un peu plus la population de notre beau pays.

Le peuple de France se calmera quand justice sera rendue. En attendant, nous ne lâchons rien.

Nous, réunis ce jour, décidons de nous unir pour faire parvenir notre appel partout, à combattre tous les obstacles à l’unité et avancer ensemble pour aider à la résistance et à la victoire de ce mouvement dont l’unique objectif est d’établir l’équité économique, la justice sociale et mettre un terme définitif à l’impunité des puissants.

Le « grand blabla » est fini, il n’aura servi qu’à détourner l’attention de la gravité de la situation, maintenant, passons aux choses sérieuses.

Tous Ensemble ! Convergence !