« Nique pas ta mer », pour alerter sur l’urgence climatique : Montpellier mobilisée

« Nique pas ta mer » c’est peu de le dire, avec l’actualité polluante du bateau italien « Grande America », presque bateau poubelle qui a sombré à 300 kilomètres des côtes bretonnes, et dont les déchets et hydrocarbures vont venir souiller, et détruire tout l’écosystème du bord de mer, entre la Charente-Maritime et la Gironde.

Montpellier mobilisée, avec plus de 4 000 jeunes déterminés, des opposants naturels à l’immobilisme politique qui scandent : « et 1 et 2 et 3 degrés, c’est un crime contre l’humanité. » Et autre slogan fort : « nique pas ta mer« , pour alerter sur l’urgence climatique à l’échelle de la planète, ce vendredi 15 mars, ils s’étaient donné rendez-vous à 11 h, à Montpellier avec un départ au Peyrou : une manifestation réussie. #YouthForClimate

2 000 villes dans le monde

Et c’est aussi 2 000 villes dans le monde qui participent au mouvement « Fridays for future » pour le climat, une lutte et une mobilisation contre le réchauffement climatique. En partie, grâce à cette jeune suédoise très décidée qui parvient à faire bouger les lignes, Greta Thunberg : « les gens dont dépend notre futur ne semblent pas prendre la question du climat au sérieux. » Aujourd’hui, la jeune militante participe à la grève scolaire pour le climat à Stockholm.

La mobilisation se poursuivra, samedi, dans plusieurs villes françaises, avec de nouvelles marches pour le climat.

VOIR AUSSI : 5e Marche pour le climat à vélo comme à pied, ils bougent pour notre avenir

À noter aussi, le décompte officiel des actions est toujours disponible, pays par pays, sur le site des Fridays for future. Vendredi pour le futur, qui indique la fréquence hebdomadaire des grèves pour le climat.