Des citoyens qui souhaitent faire changer nos vies, en mieux. Samedi 16 mars, c’est la 5e Marche pour le climat à vélo comme à pied, ils bougent pour notre avenir.

#JeSuisUnDesDeux, une dynamique très suivie

Dans les conversations numériques, sur les réseaux sociaux, Montpellier serait aussi connue pour son hashtag #JeSuisUnDesDeux, que pour sa faculté de médecine. Ainsi depuis le 10 novembre 2018, la ville comme la métropole deviennent “objets d’études” de la relation entre le politique et le citoyen. Ici le vélo est devenu un marqueur qui permettra de définir ou pas, la qualité d’écoute d’un personnel politique, en dehors de tout rendez-vous électoral ou presque.

Bougez, samedi 16 mars 14h00 à la Comédie

C’est dans ce contexte d’une prise de conscience d’un renouveau des mobilités au coeur des cités, mais aussi entre les communes que Vélocité organise en collaboration avec le Vieux‐Biclou et l’Ouvre‐Tete une convergence vélos, à l’occasion de la 5e Marche pour le climat. Avec des cortèges qui partiront de différents endroits de la ville, et de la métropole : de Saint Jean de Vedas à Castries, du petit Bard à Port Marianne, de Clapiers à Mauguio, de Lattes à Grabels, et les points de départ de la convergence se multiplient, tout le monde pourra à cette occasion créer le sien.

Explications des trois choix possibles : rejoindre directement la place de la Comédie en solo ou à plusieurs pour 14h00 côté office du tourisme, ou bien créer son cortège sur la carte, ou encore rejoindre un cortège déjà existant sur cette même carte qui est disponible ici.

Roulez avec les vrais experts des nouvelles mobilités

Les vrais experts, ce sont eux : Vélocité Grand Montpellier, association membre du réseau FUB, les Collectifs Déplacement Est Ouest, Vélo Pays de l’Or et Déplacement Durable, association membre du réseau FNAUT. Une occasion de les rencontrer samedi, avec un parcours riche en surprises. Un parcours pour le climat, et pour qu’une #SolutionVelo devienne possible. Ils animaient lundi une conférence de presse, pour présenter cette convergence cycliste. Paul Bramy, Jean-Paul Rebouillat, Éric Boisseau, François Masselot, Patrick Chausi, Claire Rao et Nicolas Le Moigne assuraient le lancement de l’opération : “les vélos bougent pour le climat.” Et tous ont ce même leitmotiv : “nous sommes bien plus de deux à vouloir nous déplacer quotidiennement sur deux roues, en sécurité, sans polluer, tout en prenant soin de notre santé.

Cette mobilisation cycliste défilera sur le boulevard Clemenceau puis l’avenue de Toulouse, où des surprises sont annoncées. Les manifestants rejoindront pour terminer la halle Tropisme, où une soirée festive a été prévue.

Le vélo, indice d’une société qui se transforme

Toute la cyclosphère française a les yeux rivés sur Montpellier, où une dynamique cycliste sans précédent est née” explique Nicolas Le Moigne porte-parole de l’association Vélocité. C’est à n’en pas douter, une belle énergie qui va beaucoup plus loin que les problèmes posés par des pistes cyclables inexistantes, morcelées ou inadaptées. Cette “dynamique” ressemble à un changement de philosophie de vie, qui obligera certainement à un changement de paradigme dans la communauté politique qui devrait s’ouvrir à la concertation, et à l’échange avec les citoyens. Le mouvement opéré par la cause #SolutionVelo va bien au-delà de simples besoins d’usagers, le vélo est un indice d’une société qui se transforme.

VOIR AUSSI : Montpellier, manif citoyenne 1200 cyclistes en colère