Les entreprises dont l’activité a été bouleversée par le mouvement des Gilets Jaunes pourront demander des exonérations fiscales, et pas uniquement des étalements d’échéances, a annoncé le gouvernement, le 7 mars.

« Il faut qu’ils prouvent qu’ils ont eu une perte de chiffre d’affaires, une perte de clientèle, qu’ils ont subi un préjudice lourd lié au mouvement des ‘gilets jaunes' », a déclaré le ministre de l’Economie Bruno Le Maire sur BFMTV.

Agir vite et fort 

« Il faut frapper fort, il faut frapper vite. Nous avons entendu les appels au secours des commerçants qui ont été durement touchés… » a souligné Bruno Le Maire. Côté pratique, un formulaire de demande de délai de paiement ou de remise d’impôt a été mis en ligne sur le portail : impots.gouv.fr. Commerçants et entreprises pourront choisir d’obtenir soit un délai, soit une remise.