L'Occitanie, c'est aussi la Région du fromage

Notre association « Les Femmes Invisibles » prend pleinement part et participe à toutes les activités prévues ce 8 mars à Montpellier dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes. Notre participation à cette journée à pleinement toute sa place. Nous avons, dans cette perspective, souhaité organiser une collecte (Couvertures, lampes de poches et produits d’hygiène) pour les maraudes de notre association sur la place de la comédie de 16h à 18h avant de rejoindre l’ensemble des associations pour la marche à 18h.

« Les Femmes Invisibles » est une association qui vient en aide aux femmes sans domicile fixe. Elle est basée sur Montpellier depuis janvier 2019. Aujourd’hui il est nécessaire et urgent d’agir pour qu’elles retrouvent une dignité, un toit et une réinsertion de la collectivité. Les chiffres sont alarmants : en France, 38 % des sans domicile fixe sont des femmes ; 26 % d’entre elles sont accompagnées d’enfants ; 45 femmes sont décédées dans la rue en France en 2017, sans compter celles qui sont mortes dans le silence et l’anonymat.

Pour nous, il était naturel et évident de participer à cette journée et de pouvoir compter sur la solidarité et de mener jusqu’au bout nos objectifs.

Certes nous n’avons pas déposé une autorisation d’occupation de l’espace public auprès de la mairie deux mois, au moins, avant le 8 mars, et pour cause, notre association était alors naissante. Mais ce refus nous laisse dans l’incompréhension la plus totale. En effet, nous pensions que nous ne pouvions que compter sur la mairie de Montpellier pour envoyer un signal fort et plein d’espoir en cette journée pour les droits des femmes.

Malgré nos explications et notre insistance, nous n’avons pas trouvé une écoute attentive auprès de la mairie qui nous envoie aujourd’hui un message inquiétant sur leur prise de conscience de ce que peut signifier cette journée pour toutes les femmes.

Nous rappelons qu’à Montpellier, les conditions sont toutes réunies (taux de pauvreté et taux de chômage bien supérieur à la moyenne nationale, crise du logement…) pour que les Montpelliérains-es puissent se retrouver à la rue à n’importe quel moment. Il est temps d’agir !

De cette collecte dépend la survie de plusieurs femmes et enfants dans notre commune. L’interdire c’est porter atteinte à la solidarité et aux valeurs humanistes !

Pour nous il est impensable que cette action de solidarité ne puisse avoir lieu à cause d’un prétexte administratif. Notre action, lors de cette journée, s’inscrit en cohésion avec d’autres initiatives portées par plusieurs associations. Nous serons donc sur les marches de l’Opera Comédie pour recueillir les dons solidaires des Montpelliérains-es.

Nous sommes soutenues par :

Association Les Femmes Invisibles