Faire payer la transition écologique par les plus "pauvres", c'était la mauvaise idée du gouvernement qui se retrouve empêtré pour la 15e semaine consécutive dans un conflit social qui veut durer.
« C’était le mensonge de trop, celui qui permet de comprendre tous les autres, » explique une retraitée Gilets Jaunes du Bassin de Thau, qui se laisse emporter par le rythme des tambours sur la place de la Comédie. Le monde peine à arriver, il y aurait des barrages pour empêcher les groupes de rejoin...

Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné .