À Montpellier, Philippe Poutou, ouvrier à Ford Blanquefort, ex-candidat aux élections présidentielles et porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) explique : « La résistance c’est toujours un peu contagieux, ça aide à éveiller les consciences. »



Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné.

Merci, vous êtes de plus en plus nombreux à lire et à regarder lemouvement.info. Nous ne sommes rattachés à aucun lobby, aucun groupe industriel, ou parti politique, pour garder notre indépendance éditoriale et notre liberté de ton votre soutien est essentiel, n'hésitez pas à vous abonner.

Je m'abonne !


Je me connecte :