Le Groupe des Universités et Citoyens de Montpellier de la Libre Pensée, en « conférence de presse » pour la défense de la liberté d’expression.

Ce n’était pas uniquement une conférence de presse. Ce jeudi, il était question de s’entendre sur la rédaction d’un courrier à l’attention du maire de Montpellier. Réunies dans un café, les organisations et associations présentes ont débattu sur les mots, leur bon usage, pour exprimer une demande auprès de Philippe Saurel, afin d’être reçues par celui-ci en délégation. Il s’agissait d’être juste, pour faire entendre à ce dernier, que sa fonction doit garantir la liberté et non l’entraver. Mais pour quelles raisons ?

Rappel des faits

Aout 2018, c’était une première victoire pour le groupe Libre Pensée, la mairie de Montpellier renonce à financer la messe et les fêtes de Saint-Roch : pas d’aide financière à l’association. Reste que les services de communication éditent une brochure sur l’événement et lancent une importante campagne d’affichage. Néanmoins, la mairie commence à s’orienter, vers un respect de la loi de 1905, aidée par 500 citoyens de la ville qui avaient signé une pétition allant dans ce sens. Oui, mais… ! Arrive la journée des associations, le 9 septembre dernier. 

Allégeance à la mairie souhaitée

Dès le matin, des représentants de la Mairie, avec la police municipale, interviennent sur le stand de la Libre Pensée. Ils exigent que la pétition, « Montpellier, c’est notre ville aussi et elle est laïque » soit retirée. Ils reviennent plusieurs fois à la charge avec des arguments surprenants : « vous vous attaquez à l’histoire », lancera l’un d’eux. N’y aurait-il qu’une « bonne » façon de penser à Montpellier ? « S’attaquer » à l’histoire, c’est aussi aller à l’encontre de ses pères, comme le disait Victor Hugo (1850) : « je le répète, ce que voulaient nos pères, l’Église chez elle et l’État chez lui ». Il semblerait qu’une allégeance à la mairie soit souhaitable, pour participer sans incident à la journée des associations. « Personne ne peut nous interdire de faire signer une pétition […] Un maire doit garantir la liberté et non l’entraver » dira Alban Desoutter, libre-penseur.

Pour Jean-Paul Cros, président de la fédération de Libre Pensée de l’Hérault il est important de former une délégation pour être reçu par Philippe Saurel : « … cette fois-ci nous ne sommes pas tout seul, il y a la Ligue des Droits de l’Homme, Madame la Députée Muriel Ressiguier, et il y a d’autres associations …»

ITW Jean-Paul Cros, Fédération Libre Pensée :

« Malmenés » aussi, les membres de BDS France Montpellier pour port de t-shirt « dérangeant ». L’association se joindra à la délégation pour rencontrer Philippe Saurel. Un « live Facebook » (un peu long) relayé sur leur compte twitter, permet d’avoir une idée de l’état de confusion général, et gênant.

 

Fêtes de la Saint-Roch :
happening culturel ou déséquilibre de la laïcité ? 

« 1200 associations pour bouger, s’épanouir, s’engager, agir » : c’est l’accroche sur le site de Montpellier.fr pour définir la 38e édition de l’Antigone des Associations, il manque peut-être un verbe : réfléchir. Fêtes de la Saint-Roch : happening culturel ou déséquilibre de la laïcité ? A suivre, Philippe Saurel recevra-t-il cette délégation ? Une rencontre, si elle a lieu, qui risque d’être passionnante.

Annonce - Pub - Advertisement