[VIDEO] Pour Montpellier, le NPA propose son scénario en vue des Municipales !

Les militants du NPA veulent peser dans le débat, et proposent en ce sens une kyrielle de propositions concrètes.

Mis à jour, mar. 21 janv. à 14h40

Les échéances municipales vont se dérouler dans un « contexte social assez particulier », comme le note Martine Granier, responsable du Nouveau Parti Anticapitaliste de l’Hérault, ce lundi en conférence de presse à Montpellier.

Leurs militants veulent peser dans le débat, et proposent en ce sens une kyrielle de propositions concrètes. Pour l’heure, place au débat. Pour le nom du candidat, l’avenir le dira…

Huit propositions

Huit. Elles sont au nombre de huit, les propositions des militants héraultais du parti en vue des élections des 15 & 22 mars prochains sur l’éducation, les transports, le logement, l’alimentation… « Nous devons nous attaquer au sacro-saint principe de la propriété privée », engage William, rappelant au passage qu’il y a « près de 20 000 logements inoccupés » sur le territoire de la Métropole. 

Reprenant également une idée récemment lancée par Michael Delafosse, les militants du NPA militent pour la « gratuité intégrale et immédiate des bus et des tramways », estimant, pour leur part, que « c’est au Patronat de financer intégralement les trajets domicile-travail ».

Débat le 29 janvier prochain à 18h30

Conscients que les récents mouvements sociaux (manifestations contre les retraites, les Gilets Jaunes…) ont porté sur la place publique, certaines de leurs propositions, les militants anticapitalistes veulent ouvrir le débat au plus grand nombre, et tiendront une réunion publique, le 29 janvier prochain à 18h30, à la Brasserie Le Dôme.

Interview de Gilles Marquet, militant NPA : « notre programme est radical, mais nous restons ouverts à la discussion ! » Et quid, de la démarche Confluence sur Montpellier ?