Si on ne fait rien maintenant, on sera perdus. Chronique de Sébastien Paturel #8

[VIDÉO] [Chronique #8] Amitié, et petit temps pour échanger avec Tariq qui nous dit : « c’est un devoir pour tout citoyen de mettre sa pierre à l’édifice pour ce mouvement … Si on ne fait rien maintenant, on sera perdus. »

C’est la crainte que ressent Tariq, celle de se laisser encore écraser par les discours, et de se laisser culpabiliser par les représentants politiques. Il est heureux de nous avoir accompagnés. Maintenant, il doit retrouver sa femme et sa fille, et reprendre son travail. Mais il garde avec lui, un peu comme nous tous, et tous ceux que l’on croise un sentiment d’unité et allez, on peut oser le mot un sentiment d’amour.

C’était magnifique

Tariq a vécu comme il le dit : « un enrichissement personnel énorme, franchement c’est à faire […] on a été accueillis, magnifiquement […] les gens nous ont hébergés sans poser de questions, sans savoir d’où on venait, savoir si on était black, blanc, beur, c’était magnifique… »

Retrouvez les vidéos et les Chroniques de Sébastien Paturel ici