Un entretien sans filtre avec Manu Reynaud, porte-parole Europe Écologie Les Verts (EELV) à Montpellier

Au programme de ce numéro : retour sur la prochaine ZFE (zone à faibles émissions) de la Métropole de Montpellier, la question de la place du vélo et de la mobilisation « Je suis l’un des deux », la Gare TGV Montpellier – Sud de France et son impact sur la gare Saint Roch et le nouveau quartier Cambacérès, les cantines scolaires et l’alimentation des enfants (bio, local, sans OGM), et enfin les prochaines élections municipales de 2020 à Montpellier.

Un entretien sans filtre, et l’occasion pour l’écologiste de livrer sa vision de la Ville et de la Métropole, « moi, je n’ai pas vu de plan vélo […] Ce n’est pas un plan vélo, c’est un plan communication, ils se sont trompés de service en fait… » « On nous explique que l’on va mettre 80 millions d’euros, mais après les municipales. C’est une promesse de campagne, c’est juste un élément de communication. »
Ses positions, notamment sur la Gare Montpellier – Sud de France, « celui qui n’a pas fait le job une fois de plus, c’est le maire, Philippe Saurel, qui aurait pu empêcher cette gare et qui n’est pas allé jusqu’au bout », la Ville de Montpellier, « Voyez, il y a eu une période où l’on disait Montpellier est en avance sur beaucoup de choses, aujourd’hui Montpellier est en retard sur vraiment beaucoup de choses… » et son Maire-Président,« je pense que Philippe Saurel a été élu par erreur que le bilan n’est pas du tout à la hauteur ».

Le Rendez-Vous avec Manu Reynaud (EELV)