Si les Gilets Jaunes réussissent à occuper le débat, comme ils ont occupé les ronds-points, ils permettront peut-être à ce Grand Débat National, d’éviter l’écueil du « grand blabla. » Une direction qui devrait enchanter Chantal Jouanno, présidente de la Commission nationale du débat public qui souhaite : « entendre le plus de monde possible. » Commission qui aura la lourde tâche, de comprendre et d’agir vite, pour s’abstenir de tourner en rond.

20 décembre 18h30 à Vendargues, le Grand Debat National a débuté de façon houleuse, avec des Gilets Jaunes qui avaient subi un assaut policier la veille à 22h45 sur la zone de fret aéroportuaire de Montpellier. Zone qu’ils avaient bloquée avec des pneus, et des palettes.

Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné .