Forte mobilisation des gilets jaunes à Montpellier, pour l’Acte V du samedi 15 décembre

Pour la cinquième semaine consécutive, les « gilets jaunes » de Montpellier ont manifesté leur mécontentement dans les rues de la Ville.

En parallèle et à la mi-journée, 33.500 manifestants auraient été comptabilisés, selon le ministère de l’Intérieur. Samedi dernier, il y avait, selon le même ministère, 136.000 manifestants dans toute la France.

VOIR AUSSI : Pour l’Acte V, les gilets jaunes préparent une journée de mobilisation dans l’Hérault et le Gard

Si, originellement, le rassemblement montpelliérain devait simplement avoir lieu sur la Comédie, en parallèle à une autre action devant le centre commercial d’Odysseum, les choses se sont passées différemment.

Ainsi, le rassemblement qui devait surtout porter sur le « référendum d’initiative citoyenne » ou RIC, – l’une des revendications phares du mouvement des gilets jaunes-, a, assez rapidement, échappé à ses « organisateurs », pour se transformer en manifestation portant beaucoup plus largement sur le rejet du Président de la République et de sa politique.

Mais l’enthousiasme populaire a poussé le groupe de manifestants à rejoindre la Préfecture de l’Hérault.

Les manifestants, parmi lesquels, on pouvait trouver des retraités, des étudiants et des salariés ont ensuite poursuivi jusqu’au Peyrou.

Les gilets jaunes ont, par la suite, manifesté en direction de la Gare Saint-Roch, en évitant les CRS, mobilisés tout autour du cortège.

Le cortège des gilets jaunes, qui comptait, par endroits, plus d’un millier de manifestants au cours de son long trajet, est par la suite retourné sur la Comédie, puis direction la Préfecture, avant de se disperser dans les rues de Montpellier.

Dans le département, les gilets jaunes ont continué les blocages une bonne partie de la journée, revendiquant aussi la mise en place du « R.I.C. », comme préalable à toutes les autres revendications.

Pour Stessy, présente depuis le début de la mobilisation, le mouvement des gilets jaunes n’est pas près de s’arrêter et la mobilisation devrait continuer la semaine prochaine.