Le PDG de Google Sundar Pichai a affirmé hier que le moteur de recherche américain n’était pas « politiquement biaisé » (comprendre : sans parti pris politique) contrairement aux insinuations régulières de Donald Trump.

Sundar Pichai doit se prononcer aujourd’hui lors d’une audition au Congrès sur l’importance pour le groupe du respect de la vie privée, et de la sécurité informatique.

L’entreprise californienne s’est régulièrement retrouvée sous le feu des critiques de Donald Trump et de certains élus qui dénoncent la «partialité» de ce géant du web, en lui reprochant sans apporter de preuves : une certaine censure des conservateurs. En accusation aussi le problème de la sécurité informatique, et de sa domination du marché des moteurs de recherche sur internet.

Les données des utilisateurs

Ce mardi devant une commission de la Chambre des représentants, les parlementaires américains interpelleront le PDG de Google Sundar Pichai sur : «la collecte, l’utilisation et les pratiques de filtrage» des données de ses utilisateurs.

«Je dirige cette entreprise sans biais politique et veille à ce que nos produits continuent de fonctionner pareillement. Faire autrement serait aller à l’encontre de nos principes, et de nos intérêts commerciaux», précise Sundar Pichai.