Béziers le 4 décembre 2018

Au moment où Emmanuel Macron prépare une attaque majeure contre la loi de 1905, Robert Ménard en profite pour attiser le communautarisme et instrumentaliser les religions. Il vient en effet ce 3 décembre 2018 d’inaugurer à nouveau une crèche chrétienne dans les locaux de l’hôtel de ville.

Comprenant bien où sont ses ennemis, il s’en est pris aux « laïcards », à « la loi de 1905 »,  aux « libres penseurs ». C’est bien entendu un hommage du vice à la vertu ; être sur la route de Robert Menard pour défendre la Civilisation est un grand honneur.

Le Maire de Béziers Robert Ménard (extrême-droite), prenant appui sur le climat créé par Emmanuel Macron et sa volonté de liquider un tiers de la loi de 1905, vient à nouveau d’affirmer sa haine de la République et d’un de ses piliers, la laïcité.

En effet, alors que Béziers est dans une situation catastrophique d’un point de vue social, Robert Ménard a décidé à nouveau de dilapider les deniers publics pour une série d’initiatives sur le terrain du communautarisme.

Nous ne sommes pas naïfs : alors que dans tout le pays gronde une colère légitime contre la dislocation sociale, héritage de la politique des gouvernements successifs, chercher à dresser la population contre les musulmans qui seraient des Français à part, déconnectés de « nos racines chrétiennes » est en fait une aide directe au gouvernement et à l’Union européenne.

Comme les années précédentes, c’est en toute connaissance du caractère illégal de sa décision qu’il a décidé d’installer une nouvelle crèche chrétienne.

C’est donc officiel : Robert Ménard est prêt à dilapider des milliers, des dizaines de milliers d’euros en procès ou amendes, pourvu que cela serve à détourner le regard des véritables problèmes sociaux.  Une sorte de duo : Robert Ménard aide le gouvernement Macron, qui en retour s’apprête à entamer la loi de 1905, du jamais vu depuis 1942…

Les militants laïques n’accepterons jamais : plus que jamais, tous au rassemblement le 8 décembre à 11h00 devant la préfecture de Montpellier pour la défense de la loi de 1905 !

La Libre Pensée s’adresse au Préfet pour que la loi républicaine de séparation des Eglises et de l’Etat, garante de la liberté de conscience pour chacun, de paix et de vivre ensemble, soit respectée.

Rappel des faits : Les recours en référé et sur le fond de D Garcia et de la LDH devant le TA de Montpellier contre la crèche 2014 ont été rejetés. Devant les jugements contradictoires sur ces questions en France, la Libre Pensée a saisi le Conseil d’Etat qui a rendu 2 arrêts faisant jurisprudence le 9 novembre 2016. La LP a estimé que ces arrêts constituaient un point d’appui pour faire respecter la loi de 1905 et son article 28.  Deux libres penseurs de Béziers ont alors déposé un recours pour faire annuler la crèche de décembre 2016. Le jugement du TA de juin 2018 leur a donné raison, M Ménard a été condamné.  C’est  sur ces arrêts également que la LDH et D Garcia ont gagné au tribunal administratif d’appel de Marseille sur la crèche 2014 – et nous les avons félicité pour cette victoire de la laïcité –   puis que R Ménard a été débouté devant le Conseil d’Etat, et que le Préfet de l’Hérault a en décembre 2017 gagné en référé au TA de Montpellier, contraignant R Ménard à déménager sa crèche à l’hôtel du lac.

Groupe Libre Pensée de Béziers et des environs
Fédération unie de la Libre Pensée de l’Hérault