Conseil Municipal 19 novembre 2018 – Point n°8 : programme action cœur de ville Intervention de Véronique Calueba – Conseillère Municipale

Je ne peux que saluer l’opération de communication autour de l’action cœur de ville qui consiste à transformer la réalité.

La réalité c’est que l’action cœur de ville est une politique publique gouvernementale pour aider les villes les plus en difficulté.

Quelles villes ont été choisies dans l’Hérault ?

Béziers : 33% de taux de pauvreté et 15% de chômage Agde : 22% de taux de pauvreté et 17 ,6% de chômage Lunel : 25,5% de taux de pauvreté et 14% de chômage Sète : 26% de taux de pauvreté et 15% de chômage dont 31% au centre ville

Ces 4 villes ne brillent pas par leurs taux respectifs de pauvreté et de chômage, elles sont toutes dans le bas du tableau !!

Les choix gouvernementaux ne sont pas allés vers d’autres villes moyennes, non parce que leur maire a mal défendu les dossiers mais parce qu’elles étaient mieux classées, moins de pauvres, ville moins dégradée et mieux entretenue, vie économique plus riche… Ce programme national arrive à point nommé pour prendre en charge ce que vous n’avez pas fait en presque 16 ans de mandat. Nous avons besoin du soutien de l’état car vous avez laissé le cœur de ville à l’abandon depuis 16 ans.

Vous avez bétonné partout mais les chiffres du rapport sont sans appel pour dénoncer cet abandon : 2259 logements potentiellement indignes dont 40% soit 903 logements dans un état très dégradé. 1790 logements vacants dont une majorité très dégradés voire insalubres ! Je n’invente rien, je lis le rapport et contrairement à vous je ne l’interprète pas, je constate !! Et il n’y a pas de quoi être content de soi.

Pendant ces longues années de mandats vous avez bétonné et densifié les espaces fonciers disponibles. Vous avez laissé vos amis promoteurs construire des logements luxueux et le prix du m2 a explosé. Voilà pourquoi les jeunes ont fui la ville pour aller s’installer en périphérie dans des villages plus abordables.

Uniquement 175 logements ont été réhabilités entre 2011 et 2018 et avec des crédits ANRU, encore des subventions d’état ! Vous bénéficiez des plans d’état qui viennent se substituer à l’incapacité de la ville depuis ces 16 dernières années à s’occuper de son centre ville et à re dynamiser les commerces. Cela vous permet un catalogue d’actions et de projets qui a inondé nos boîtes aux lettres et qui ressemble fort à un prospectus électoral ! Les Sétois ne seront pas dupes ! Malgré votre plan de communication faramineux, c’est quand même un constat d’échec de 16 ans de gestion !