Gwendal Lasne, avec un nom comme celui-ci, on est condamné à être une super-héroïne. Et ça tombe bien, la coordinatrice du squat Luttopia possède un super pouvoir : l’amour. L’amour, le vrai pour son prochain, elle connait. Et elle agit tous les jours dans ce sens, nul besoin de se mouiller le front avec de l’eau bénite pour y arriver, juste se remonter les manches et travailler.

Deux ans déjà, que ce squat dans le quartier des beaux arts met à l’abri un peu plus 190 personnes, familles et enfants compris ! Avec l’accueil de jour, l’occupation peut atteindre les 240 personnes. Grâce à Luttopia une trentaine d’enfants restent scolarisés.

Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné .