L’association Brésilienne de Montpellier, « Cafofo » propose, ce samedi soir, une table ronde pour mieux comprendre la situation brésilienne.

Après un 1er tour de l’élection présidentielle brésilienne, le 7 octobre dernier, où le candidat de l’extrême droite, défenseur du souvenir de la dictature militaire, Jair Bolsonaro est arrivé largement en tête face au candidat du Parti des travailleurs de centre gauche, Fernando Haddad, le second tour du 28 octobre s’annonce très incertain et bien des choses peuvent se passer, tant la campagne a déjà réservé des surprises entre la disqualification de l’ex-président Lula emprisonné pour corruption et l’attaque contre Jair Bolsonaro le 6 septembre.

« Nul besoin d’y être pour connaître les mécanismes qui ont mis le Brésil sur les rails du fascisme actuel »

Pour l’association « Nul besoin d’y être pour connaître les mécanismes qui ont mis le Brésil sur les rails du fascisme actuel » et c’est là toute l’ambition que s’est fixée l’association : « offrir des outils et des clés de lecture pour mieux comprendre la situation politique brésilienne présente et identifier comment ce géant de l’Amérique du Sud est arrivé aujourd’hui au bord d’une guerre civile ? »

Une table ronde en compagnie d’Aderivaldo Ramos de Santana, doctorant en Histoire Contemporaine à l’Université Paris IV, spécialiste du Brésil, Daniel Dias Ângelo, sociologue spécialisé en société et environnement, Débora Carvalho, diplômée en communication et spécialisée en économie, Carollina Chaves Ribeiro, formatrice à l’animation de débats citoyens et Juliana de Souza, philosophe et co-fondatrice de l’association Psyché Bas Résille.

Infos pratiques : Bar le Dôme, 2 Avenue Georges Clemenceau à Montpellier
À 17h, entrée libre