Le Groupe d’Action Santé, Hôpital, Action Sociale Montpellier Métropole de la France Insoumise tient à soutenir fermement l’initiative des patients de l’UTTAD suite à l’annonce de sa fermeture prochaine et signe la pétition : « Sauvons l’UTTAD (unité de traitement des troubles anxieux et dépressifs) »

Nous tenons à alerter la direction du CHU, qui en souhaite la fermeture, sur l’importance que revêt ce service dans la prise en soins des patients anxio-dépressifs avec, dans de nombreux cas, des tendances suicidaires.

Les témoignages des patients sur le site de la pétition, ou sur la page de Facebook de soutien, sont tous plus éloquents les uns que les autres. Le CHU lui-même a attribué à ce service le prix « qualité, innovation » en 2014.

Dans ce service si particulier, nos concitoyens peuvent trouver, au moment où ils sont le plus fragiles, l’écoute, le suivi médical, paramédical, l’accompagnement social qui va faire en sorte qu’ils ne vont pas basculer.
Depuis sa création, les soignants de ce service ont permis, par leur professionnalisme et leur implication personnelle, d’éviter de nombreux suicides ou récidives de tentatives de suicide. Ils sauvent littéralement des vies! Et c’est cela que l’on s’apprête à supprimer.

La proposition de la direction du CHU de transformer le service en hôpital de jour, de faire de l’hyper- ambulatoire pose problème.
Nous parlons de patients qui au plus dur de leur maladie, ne parviennent parfois pas à sortir de leur lit. Qu’adviendra-t-il d’eux s’ils ne trouvent pas la force quotidiennement de se rendre aux rendez-vous? La force de ce service est d’avoir des soignants en permanence autour des patients, qui peuvent intervenir auprès d’eux aux moments qui leur semblent pertinents.

Sans compter qu’il est prévu de déménager le service qui bénéficie (chose rare) d’un environnement idéal pour la récupération, avec son grand hall, son jardin, ses salles spécifiques pour les soins à médiation,vers un bâtiment vétuste où les patients côtoieront des patients souffrant d’autres pathologies psychiatriques, dont des psychoses graves, et nous savons que ce n’est pas le contexte idéal pour soigner les troubles anxieux et dépressifs.

Ce service (son organisation, son ergonomie, son personnel) est efficace en l’état.

Pour finir, nous condamnons également la méthode, violente, qui a été utilisée par la direction, la fermeture ayant été décidée sans concertation ni des usagers ni du personnel concerné.

La démocratie dans l’organisation de la santé doit avoir toute sa place.
Dans ce contexte nous saluons la mobilisation des patients de l’UTTAD de son personnel de leurs organisations syndicales qui ont réussi à mobiliser suffisamment pour repousser la fermeture à la fin de l’année 2018 et nous leur assurons notre soutien dans les luttes à venir afin d’obtenir la sauvegarde de ce service.

Le Groupe d’Action de La France insoumise
Santé, Hôpital, Action Sociale Montpellier Métropole