Élections européennes. Le parti d’Emmanuel Macron atteindrait les 21,5% d’intentions de vote et le Rassemblement National, présidé par Marine Le Pen, obtiendrait 21% des voix, selon un sondage Odoxa, datant de jeudi 13 septembre 2018. Pour France Jamet, « ce qui est important, c’est ce qui se passe en Europe ».

À huit mois de l’élection, la députée ENL au Parlement européen, et conseillère régionale d’Occitanie (RN), France Jamet ne cache pas une certaine satisfaction. Même si le parti rencontre des soucis financiers et judiciaires, la campagne européenne devrait pouvoir rester audible : « c’est parce que nous aimons l’Europe que nous défendons ses valeurs » affirme France Jamet, et dans un sourire : « en politique, il n’y a pas de mathématiques, en revanche on peut imaginer des alliances…» Clin d’oeil aux alliés potentiels, pour l’heure Nicolas Dupont-Aignan reste muet aux propositions du Rassemblement National. Mais c’est vrai, les sondages aident toujours à trouver des « ralliés » plus facilement. Nombre de politiques se sont mis En Marche, grâce aux chiffres prometteurs pour Emmanuel Macron, lors des présidentielles en 2017. Le Front National rebaptisé aussi dans cette volonté d’élargissement Rassemblement National, voudrait trouver une liste pour les Européennes qui irait au-delà du parti. Liste qui pourrait être dévoilée, en partie ce week-end, à Fréjus.

Le suspense de l’élargissement, « avec qui, et pourquoi », plane. En chiffres et en sondage Odoxa, la photographie de septembre 2018 pour les Européennes de mai 2019, affiche en tête : LaREM et RN avec 21,5% et 21%. Les Républicains suivent avec 14%. La France insoumise est créditée de 12,5%. Debout la France 6%, Europe Écologie Les Verts 5%, le PS 4,5%, Générations 4% et enfin l’UDI 3%.

Montpellier insécurité, Mogère et municipales

Concernant l’insécurité à Montpellier : « Les migrants sont en train d’exporter des guerres qu’ils étaient censés fuir… » dénonce la députée ENL, lors de sa conférence de presse de ce vendredi, «… Et la problématique, c’est le déséquilibre de l’Europe avec les vagues migratoires. » Le combat contre l’immigration, reste l’élément commun des nationalistes en Europe. France Jamet est sur la même ligne que Marine Le Pen qui s’est rendue mercredi à Châteaudouble, un petit village qui doit accueillir un centre de demandeurs d’asile. Reçue dans une ambiance électrique, la présidente du RN dénonçait elle aussi : « une  submersion migratoire » en précisant que celle-ci était imposée par l’Union européenne.

Gare de la Mogère : « y a-t-il une opération sur l’aménagement foncier ? » s’interroge cette fois la conseillère régionale d’Occitanie, sans apporter de réponse, et en restant dans l’interrogative, elle enchaine : «… à l’époque, Philippe Saurel avait la possibilité de tout arrêter, il a préféré continuer. Nous, nous avons toujours été contre… »

18 mois, cela passe vite, y-a-t-il une ambition pour Montpellier aux municipales, côté Rassemblement National ? « Dans les grandes villes, le système, les réseaux ne nous sont pas forcément favorables… mais les problématiques sont là… et il nous faudra faire entendre les propositions, et les projets concrets pour les Montpelliéraines et les Montpelliérains […] effectivement, il y a des têtes de liste, et des personnalités intéressantes qui seraient ravies de porter ce projet. »

ITW France Jamet, députée ENL au Parlement européen, et conseillère régionale (RN) d’Occitanie :