Il y avait du monde ce mercredi soir à Sète, au 30 rue Lazare Carnot, à l'intérieur comme à l'extérieur, pour parler : marina, méga-yachts, et paradis fiscaux. Erreur pour les élus de la Région Occitanie de s'imaginer tranquilles, ils n'ont pas encore étouffé un éveil politique plus que légitime. Déplacer la marina sétoise de la compagnie IGY Marinas du quai d'Alger au quai Orsetti n'était que le dernier épisode de la saison 1.
Saison 2, le collectif fait preuve, non pas d'acharnement, mais d'u...

Pour lire la suite, vous devez être connecté et abonné .