Apple est devenue jeudi 2 août 2018, la première entreprise américaine à dépasser les 1.000 milliards de dollars de capitalisation boursière, un cap symbolique. Un record historique qui peut laisser perplexe, alors qu’il survient pratiquement en même temps que le « jour du dépassement ».

Suite à la publication mardi de très bons résultats financiers, l’entreprise a pu faire ce bond boursier historique. Le Wall Street Journal indique que les cinq plus grosses capitalisations boursières américaines : Apple, Amazon, Alphabet, Facebook et Microsoft font toutes partie, des entreprises du secteur de la technologie et de l’internet.

Si les ventes d’iPhone ont tendance à stagner en termes d’unités vendues, le fabricant chinois Huawei ayant réussi à vendre plus de smartphones qu’Apple en avril, mai et juin, c’est grâce à des prix toujours plus élevés de ses appareils, que la firme à la pomme se permet une confortable augmentation de ses revenus.

De ce sommet financier, peut-être que l’actuel directeur général d’Apple Tim Cook saura réparer les scandales qui entachent l’aura de la société. D’une certaine façon, remettre au goût du jour, ce vieux slogan de 1997 crée par TBWA « Think different » en lui donnant une résonance humanitaire et en éclaircissant trois points sombres. Numéro un : 250 milliards de dollars stockés dans des paradis fiscaux pour ne pas payer d’impôts américains. Numéro deux : le sort peu enviable d’employés d’usines chinoises qui travaillent dans des conditions déplorables. Numéro trois : Apple comme tous les fabricants de composants, utilise des matières premières, souvent extraites par des enfants en zone de guerre et dans des circonstances inhumaines. 

« Think different »

Au delà de l’innovation, un virage d’avenir à négocier, passer de l’une des entreprises les plus valorisées de la planète, à l’entreprise la plus exemplaire de la planète. Avec 1.000 milliards de dollars de capitalisation boursière, cela devrait être chose possible, de penser le monde différemment.