C’est quoi le Warm up… ?

Le « Warm up »  (comprendre : l’échauffement) du Printemps des Comédiens, c’est un peu la boîte à idées du futur Printemps avec des spectacles en cours de création et des événements de théâtre.

Proposée tout au long du dernier week-end de juin, cette visite guidée des coulisses de la création permet de profiter de l’effervescence artistique suscitée par le Printemps avec un affranchissement des traditionnels rapports scène-salle. En somme : « Le théâtre ouvert sur la cité. La cité comme un théâtre ».

Que reste-t-il à découvrir samedi 30 juin ?

  • à 15h au Musée Fabre, Hôtel Cabrières Sabatier d’Espeyran : « Héritage , roman national » un projet de Julien Bouffier (Occitanie), à partir de l’Education Sentimentale de Gustave Flaubert
    Qui connaît vraiment l’Éducation Sentimentale de Flaubert ? Qui se souvient de la révolution de 1848 qui est le décor historique de ce roman ? Et pourtant qu’on le veuille ou non cette page de la littérature fait partie de notre héritage culturel. Cette première étape de travail ouverte au public vous invite à un parcours dans l’Hôtel Sabatier d’Espeyran, aile du musée Fabre, parmi les fantômes du roman de Flaubert et de cette période révolutionnaire de 1848.
    e
  • à 16h30 au Quartier Gare (25 Rue Boyer) : « J’abandonne une partie de moi que j’adapte » de Justine Lequette (Belgique)
    De jeunes acteurs sortis de l’école d’acteurs de Liège se sont emparés du film documentaire de Jean Rouch et Edgar Morin de 1960, Chronique d’un été, pour prolonger le questionnement de ces grands intellectuels aujourd’hui : «c’est quoi, le monde dans lequel on vit ?» avec J’abandonne une partie de moi que j’adapte.
    e
  • à 16h30 Salle A3 (5 Rue Reynes) : « Vivant |mort » à partir de Ubik de Philip K Dick (Occitanie)
    Florent Dupuis fait partie des élèves de l’école Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier qui ont créé Nobody, le spectacle de Cyril Teste présenté il y a quelques années au Printemps des Comédiens. Aujourd’hui il se lance dans ce projet fou de faire de la science-fiction au Théâtre avec le roman de Philip K Dick, Ubik.
    E
  • à 18h à La Baignoire (7 Rue Brueys) : « L’Élimination » de Rithy Panh et Christophe Bataille (Occitanie)
    L’Élimination est la parole d’un rescapé. Rithy Panh a trouvé la force de se confronter à ses bourreaux et de les questionner. Nous voulons rendre compte de sa démarche. Pour que cette mémoire reste vive. Car elle nous concerne. Il y a des responsables. Des individus envisagent, pensent, mettent en place, et construisent un processus d’extermination. Qui sont-ils ? Rithy Panh nous interroge. Il invite à la vigilance. Il est question de solitude, d’absence, de manque, d’attente, d’évasion, de doute, de mensonge, de marche,
    de course et de fuite. Nous rassemblons des «faits» et des «impressions». Trois corps et trois voix se mêlent, s’emparent du combat d’un survivant.

Tarif unique 5 € (Attention les jauges étant très réduites, il est fortement conseillé de réserver).