Vendredi 4 mai 2018, un peu plus de 26 300 participations ont permis de dépasser le million d’euros pour la cagnotte destinée à soutenir le mouvement de grève des cheminots.

Les créateurs de la cagnotte avaient expliqué dans un blog de Mediapart leur initiative en quelques mots : «Chacun comprend que les journées de grève coûtent et que pour le succès de leurs revendications, il importe que le mouvement puisse durer […] Nous avons de la sympathie pour les cheminots grévistes. Ils défendent un de nos biens communs, une entreprise de service public»

Où ira l’argent ?

La somme sera versée sans intermédiaires aux fédérations de cheminots. Souvent questionné sur les raisons de cette initiative, le sociologue Jean-Marc Salmon avait précisé : « dans le mouvement ouvrier, on a toujours fait des collectes. Je suis toujours surpris quand on me demande pourquoi j’ai lancé cela.» C’est à 12h30 ce jour, que la somme symbolique de 1 000 000 € a été atteinte, puis dépassée.

La grève de «deux jours sur cinq», sur une période de trois mois, lancée par l’intersyndicale de la SNCF, pour contester la réforme du rail voulue par le gouvernement, et l’une des plus suivies de ces dix dernières années.