Attentats dans l’Aude, déclaration de Jean-Luc Mélenchon à l’Assemblée

Palais Bourbon, mardi 27 mars, l’intervention de Jean-Luc Mélenchon a saisi l’hémicycle. Dans son discours rendant hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, il a su expliquer : comment un homme par son courage et sa détermination a été capable d’inverser le sens et la portée des attentats.

Le Président du groupe de La France insoumise l’affirme ainsi : «   le mal a été vaincu, parce que la scène a été inversée. Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame a remis le monde humain en ordre. Il a réaffirmé la primauté de la compassion, il a assumé la primauté d’un altruisme absolu. Celui qui prend pour soi la mort possible de l’autre, illustrant ainsi les valeurs de foi et de philosophie auxquelles il était attaché personnellement. En ce sens, le lieutenant-colonel Beltrame est un héros de la condition humaine […] à notre tour, de refuser à l’ennemi quelque victoire que ce soit, et d’abord celle de la division, de la confusion, et de la polémique qui viendrait à nous déchirer. »

Ensuite en s’adressant à Édouard Philippe, Jean-Luc Mélenchon termine : « opposition nous vous disons : nous sommes certains que vous, vos ministres et tous les services de l’État, avez dans cette circonstance, fait tout ce qui était en votre pouvoir, du mieux que vous pouviez. Mr le premier ministre, nous sommes disponibles, pour l’union autour de la mémoire de ceux qui sont morts et de l’exemple qu’ils nous donnent. Appelez-nous à un deuil national, et nous vous répondrons favorablement ». Son intervention de 2’45’’ provoque alors, une standing ovation presque unanime des députés de la majorité et des Républicains. Dans ce contexte dramatique,Jean-Luc Mélenchon confirme ainsi, la nécessité de l’union de la représentation nationale.

LIRE AUSSI : Aux Invalides, mercredi : hommage national à Arnaud Beltrame.