Bruxelles, le 23 janvier 2018

Le 16 janvier dernier, l’ancien ministre de Hollande et le grand patron de presse Jean-Michel BAYLET a été élu à la tête de l’Union de la Presse en Région et du Syndicat de la Presse Quotidienne Régionale. Député, sénateur, secrétaire d’État, ministre, président du PRG… Monsieur BAYLET est aux affaires depuis les années 70.

La position quasi-monopolistique de Monsieur BAYLET sur la Presse Quotidienne Régionale en Occitanie, affecte dangereusement notre liberté d’expression.

Après l’annonce du Président Macron de vouloir réguler les « Fake News », nous pouvons voir ici une nouvelle mainmise du pouvoir sur les médias d’information et la volonté d’appliquer une vérité d’État, sans contestation possible de la parole donnée. Contrairement à ce que semble penser le gouvernement, les Français restent capables de réfléchir par eux-mêmes et porter un regard objectif sur la situation dramatique dans laquelle est notre pays.

Il est essentiel, pour le bon fonctionnement démocratique, que le traitement de l’information et les médias soient tenus à une impartialité et une déontologie. Aucun régime ne saurait se réclamer de la démocratie sans une totale liberté de l’information.

Communiqué de presse de France JAMET
Député français au Parlement européen
1ère Vice-présidente du groupe FN-RBM au Conseil Régional d’Occitanie