Le Royal Occupé, première partie : « On a fait de nous des monstres dangereux »

Le Royal Occupé a marqué nombre de montpelliérains : lieu culturel sans pareil dans la région, ouvert au public et investi à l’époque par un collectif « de travailleurs pauvres, d’étudiants et de précaires » après la fermeture du cinéma Le Royal en 2014. Les occupants du Royal ont été évacués le 11 mai 2017.

Retour sur cette expérience avec « Manu » et « Gaël ».

lemouvement.info – Comment débute l’occupation du Royal ?

Gaël – L’occupation du Royal, c’est parti par le mouvement étudiant, très impliqué dans Nuit Debout. En plus d’avoir beaucoup d’étudiants dans Nuit Debout, il y avait aussi des gens qui étaient en galère de logement avec la vocation d’en faire un lieu de convergence ou au moins pour pouvoir s’organiser. Un peu, un lieu qui pourrait servir à tout sans vraiment de grandes idées à la base. C’était vraiment dans un but technico-pratique.

lemouvement.infoÇa s’est passé comment en pratique ? Le Royal était à l’abandon ? Comment en êtes-vous venu à son occupation ?

Gaël –  Un beau jour, il y a quelqu’un qui s’est dit … faudrait aller voir quand même. Étant donné que c’est fermé … un grand bâtiment comme ça c’est symbolique.


Pour lire la suite, vous devez être abonné.

Inscrivez-vous dès maintenant !