Accueil Blog

[Communiqué de presse] Quelle mouche a piqué Philippe Saurel ?

Avant hier, la Gazette des Communes publiait une étude classant Montpellier comme la ville française de plus de 200 000 habitants disposant du patrimoine arboré le plus important rapporté à sa surface et sa population.

Et hier, dans un tweet au ton digne d’une cour de récréation, Philippe Saurel s’attribue ce résultat comme s’il reflétait le fruit de sa politique depuis 5 ans.

Inutile de souligner la forme du propos proprement indigne.

Parlons donc du fond.

Cette étude réalisée par le cabinet Kermap prend appui sur l’analyse de photos satellite datées de 2015. Elle témoigne de la richesse du patrimoine arboré de Montpellier. Un patrimoine arboré qui, comme chacun le sait, est l’héritage de plusieurs décennies quand ce n’est pas plusieurs siècles.

Ces résultats ne reflètent donc absolument pas la politique conduite par Philippe Saurel depuis 5 ans.

Ce que les auteurs de l’étude, cités par La Gazette des Communes, ont d’ailleurs pris soin de préciser. En ajoutant : « En effet, les projets de végétalisation sont visibles sur les photographies aériennes plusieurs années après leur mise en place (le temps que l’arbre pousse et qu’il ait une canopée suffisante). »

Or c’est précisément cet héritage remarquable que la politique de Philippe Saurel met en péril.

À Montpellier, il n’y a pas un quartier, pas une parcelle qui ne soit livré à la spéculation immobilière et au béton des promoteurs.

Il suffit de parcourir la ville. De la colline de Las Rébès aux confins de la Marquerose. Partout des espaces verts, des parcs privés et des terres agricoles sont sacrifiés sur l’autel de la croissance.

Philippe Saurel est pleinement responsable de cette bétonisation à outrance qui est le reflet d’une politique d’urbanisme sans limite et sans contrôle, au service des lobbies de la spéculation immobilière.

Une bétonisation qui imperméabilise les sols et aggrave le risque d’inondation.

Une bétonisation qui détruit nos dernières réserves de biodiversité en ville, nos derniers îlots de fraîcheur.

Une bétonisation qui dégrade nos paysages et met en péril ce formidable patrimoine arboré que nous ont légué nos anciens.

Ce fameux patrimoine arboré que l’étude du cabinet Kermap a mis en évidence et que les écologistes défendrons sans relâche contre les appétits des promoteurs sans scrupules.

Vivement 2020.

Manu Reynaud
Porte-parole d’EELV (Europe écologie les verts)
Montpellier

[Communiqué de presse] Stop à l’abaissement démocratique de nos institutions par la Majorité municipale de Philippe Saurel

« Vous êtes puant Monsieur Delafosse » : stop à l’abaissement démocratique de nos institutions par la Majorité municipale de Philippe Saurel

« vous êtes puant » ; c’est par ces mots outranciers que le Président du groupe de la Majorité municipale de Montpellier, Abdi El Kandoussi, a répondu à l’interpellation argumentée et mesurée de Michaël Delafosse lors du Conseil municipal du 12 juin 2019, comme le rappelle Midi Libre Montpellier dans son édition du dimanche 16 juin 2019. Chacun pourra en constater la teneur en visionnant la vidéo du Conseil municipal sur le site de la Ville de Montpellier à 1h19 : https://www.montpellier.fr/233-seances-conseil-municipal.htm.

Encore une fois le Maire actuel n’a pas cru bon de condamner ces propos, pendant ou après le Conseil municipal, de la même manière qu’il n’avait pas sanctionné l’ancienne adjointe à la sécurité qui avait déclaré, sur un ton guilleret, lors de la séance du 19 décembre 2018 : « je vais tâcher de tirer une balle sur vous deux » à propos de Michaël Delafosse et de Christian Dumont, élus d’opposition. Dans une cours d’école on sanctionne, ici le Maire sortant laisse faire.

Tous les observateurs externes, dont la presse, qui participent au Conseil municipal en témoignent : l’attitude de la Majorité de Philippe Saurel, qui cultive outrance et conflit permanent, est affligeante et empêche tout débat démocratique sérieux.

Pour notre part, nous traduisons surtout cette attitude détestable par la fébrilité du groupe majoritaire alors que les échecs se succèdent : report indéterminé du projet de stade, lignes 1 et 5 de tramway retardées, absence de dossiers déposés pour l’indemnisation des commerçants ou l’opération grands sites de l’Occitanie, manifestation des cyclistes pour exiger un véritable plan vélo…

Nous demandons solennellement au Maire actuel et à ses troupes de se ressaisir et de respecter l’opposition pour stopper l’abaissement démocratique de nos institutions. Montpellier exige de l’apaisement et du sérieux.

Pour le groupe d’opposition municipale « la Gauche pour Montpellier »,
Michaël Delafosse,
Président du groupe

ACTIVE ARTS reçoit Pierre Plancheron, passionné et passeur de savoir

[VIDEO] ACTIVE ARTS reçoit Pierre Plancheron directeur de l’association Le Passe Muraille, et de l’événement IN SITU Patrimoine et Art contemporain.

Expérience enrichissante, et itinéraire exceptionnel en Occitanie, IN SITU Patrimoine et Art contemporain, pour sa 8e édition propose du 21 juin au 29 septembre 2019, dans l’Ariège, l’Aude, l’Aveyron, le Gard, l’Hérault, le Lot, les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Orientale une manifestation estivale qui établit un dialogue entre l’architecture patrimoniale et l’art contemporain. Le commissariat artistique a été confié à Marie-Caroline Allaire-Matte, et Pascal Pique.

1 million de visiteurs ont pu partager émotions, réflexions et interrogations entre l’art et le patrimoine, la saison dernière. Autant sont attendus cette année. Dans une dynamique familiale ouverte à tous, 15 lieux sont à découvrir, aidés par un accueil de médiateurs, et par des territoires qui installent un esprit de fête pour vivre pleinement cette manifestation.

Rencontre avec Pierre Plancheron passionné et passeur de savoir, dont la mission est de valoriser les Territoires, les Hommes et le Patrimoine :

Site : https://www.patrimoineetartcontemporain.com/

Site : https://www.lepassemuraille.org/

Que faire à Montpellier, pour la Fête de la musique 2019 ?

Beaucoup d’évènements à ne pas manquer pour la 38ème édition de la Fête de la musique à Montpellier !

Découvrez les scènes installées à Montpellier : Jardin du Champ de Mars, Place Jaumes…

Vous avez prévu de vous produire le 21 juin ? Enregistrez votre concert directement via le formulaire en ligne.

Que faire à Sète, pour la Fête de la musique 2019 ?

Beaucoup d’évènements à ne pas manquer pour la 38ème édition de la Fête de la musique à Sète !

Découvrez les scènes installées à Sète : Place Léon Blum, Bar Le Saint Clair…

Vous avez prévu de vous produire le 21 juin ? Enregistrez votre concert directement via le formulaire en ligne.

Que faire à Nîmes, pour la Fête de la musique 2019 ?

Beaucoup d’évènements à ne pas manquer pour la 38ème édition de la Fête de la musique à Nîmes !

Découvrez les scènes installées à Nîmes : Maison Carrée, Bistrot L’Estanco…

Vous avez prévu de vous produire le 21 juin ? Enregistrez votre concert directement via le formulaire en ligne.

Montpellier : Acte 31 des Gilets Jaunes, plus d’un millier de manifestants pour une mobilisation calme et déterminée

Si pour cette 31e journée de mobilisation, les Gilets Jaunes étaient moins nombreux que pour l’Acte 30, la mobilisation était, quant à elle, beaucoup plus calme, mais tout aussi déterminée.

VOIR AUSSI : Montpellier : Acte 30 des Gilets Jaunes, « c’est important de ne rien lâcher »

Samedi dernier, pour l’Acte 30, les Gilets Jaunes ont réuni entre 2.000 et 5.000 manifestants, sur seulement 10.000 à 19.654 manifestants dans toute la France.

Un bilan mitigé pour la mobilisation « nationale »

Samedi dernier, alors que 19 personnes ont été interpellées, la place de la Comédie a, elle, été  ventilée, une partie de la journée, par des gaz lacrymogènes, provoquant la fermeture de nombreux commerces du centre-ville.

Face à ce bilan, le Maire de Montpellier, Philippe Saurel a déploré et condamné « cette violence qui met le pays dans un état de tensions inacceptables », alors que de son côté, le député de l’Hérault, Patrick Vignal réclamait un arrêté afin d’interdire la manifestation de l’Acte 31. Une demande qui n’a pas été entendue.

Pour l’Acte 31, des Gilets Jaunes moins nombreux, mais toujours aussi déterminés

Pour cet Acte 31, les Gilets Jaunes avaient appelé « les corps [de] métiers en grève » à les rejoindre, « pour manifester ensemble contre cette politique ! gilets jaunes, infirmières, enseignants, étudiants et citoyens en colère manifestons ensemble pour notre avenir ! »

Un appel qui n’a pas été complètement entendu.

Les Gilets Jaunes, moins nombreux que la semaine dernière, se sont peu à peu rassemblés sur la place de la Comédie, avant de manifester en direction de la Mairie de Montpellier, en passant par Antigone, Richter et Port Marianne.

Tout au long de la manifestation, l’ambiance est restée bon enfant, alors que les forces de police se sont faites discrètes sur le parcours.

Arrivés à la nouvelle Mairie, certains Gilets Jaunes se sont félicités d’avoir « enfin pris la Mairie », avant d’entamer une Marseillaise et de se faire prendre en photo devant le bâtiment public.

Après avoir dépassé la Mairie, les manifestants se sont arrêtés devant l’Hôtel de Police, pour réclamer la « libération » des Gilets Jaunes, avant de se diriger vers la place de la Comédie et la Préfecture de l’Hérault.

Quelques dizaines de minutes après, les Gilets Jaunes, dont le cortège s’était peu à peu clairsemé, se sont décidés à retourner sur la Place de la Comédie, dans une ambiance calme et joyeuse.

Si le nombre de manifestants reste difficile à définir, alors que le cortège n’a pas arrêté d’enfler et de désenfler tout au long du parcours, il semblerait toutefois qu’ils aient été plus d’un millier.

Les Gilets Jaunes préparent déjà une reprise de la mobilisation avec l’Acte 32 du samedi 22 juin.

Certains Gilets Jaunes souhaitent changer de modalités d’action, la semaine prochaine en organisant une « journée de blocage des infrastructures du pays ». Affaire à suivre…

Gestionnaires d’énergie intelligents, Comwatt une star à domicile

[VIDEO & ITW] Le boitier qui aide à comprendre et à réduire sa consommation d’énergie. Plus encore, vous êtes producteur d’énergie solaire ? Comwatt synchronise la consommation de votre foyer avec l’énergie solaire qu’il produit.

Leader de son marché en France, la société des gestionnaires d’énergie intelligents va vous faire faire de vraies économies.

Deux ex-conseillers d’Emmanuel Macron à Nîmes

C’est une rencontre un peu impromptue, qui a attendu les marcheurs nîmois, mardi soir, à Nîmes. Les militants de LaRem ont reçu la visite de David Amiel et Ismaël Emelien, anciens conseillers du président de la République venus parler de leur « manifeste », le progrès ne tombe pas du ciel.

LIRE AUSSI : Le ciel leur est tombé sur la tête, mais ils proposent un manifeste progressiste.

Durant cette conférence débat, les auteurs ont rappelé, aux militants et sympathisants présents, la genèse du mouvement, leurs débuts dans les arcanes du pouvoir, les grandes lignes du programme gouvernemental, la manière dont ils l’ont établi.

C’est à l’automne 2017, que les jeunes conseillers ont eu l’idée de formaliser, de théoriser les concepts décrits durant la campagne présidentielle.

Selon eux, le monde politique ancien s’effondrait, le clivage droite gauche disparaissant, seuls deux blocs surnagent LREM et RN au niveau national, les populistes et les progressistes.

Le progressisme, une notion ancienne à laquelle les deux conseillers ont donné une nouvelle acception.

Présente depuis la fin du 19è siècle, cette notion a été réinterprétée durant la première année du quinquennat « on a laissé aux adversaires le soin de nous qualifier politiquement, les moins sympathiques nous ont appelés parti des riches, le parti des gagnants de la mondialisation et, les plus pondérés ont dit que nous étions un peu de gauche mélangé à un peu de droite, très pragmatiques. Mais nous ne nous reconnaissions dans aucun de ces deux schémas et donc on a essayé de chercher une définition de ce qu’était le progressisme ».

De leurs réflexions, ils ont essayé de dégager des principes, des manières de penser, et opposer leur vision à celle de ceux qu’ils appellent les « populistes ou nationalistes ». Après une gestation de près de 18 mois, le manifeste sort, et les conseillers quittent leurs fonctions auprès du président Emmanuel Macron.

Une visite éclair sur fond d’élections municipales

Une intervention marquée par l’ambition territoriale du parti présidentiel territoires. Une question se pose toujours : visite de promotion ou un rendez-vous programmatique pour les municipales ?

La question reste ouverte. Et, les deux jeunes conseillers continuent à faire un tour de France pour présenter leur « manifeste » avec plus de 100 villes encore programmées.

On surfe pour la nature à Palavas, et on se rencontre pour la nature à Carnon

Green Surf, une team propose une initiation au surf, ou au paddle ce dimanche 16 juin, rive gauche à Palavas les flots au niveau du 37 Boulevard Sarrail. De 15h à 18h, prévisions : 8 noeuds de vent, max 13 et 0,4 m de vagues.

C’est juste ce qu’il faut pour bien s’amuser, il faudra attendre un gros coup de vent de Sud-Est pour s’imaginer sur des vagues hawaïennes. Une journée au top donc à Palavas pour apprendre les bases. Aussi disponible, le stand-up paddle.

L’initiation coûte 17€, mais l’intégralité des bénéfices sera reversée au profit d’Océan Protection France , une association qui lutte pour la préservation du littoral.

Zéro déchet, zéro plastique rencontre sur la plage du petit travers à Carnon, toujours le 16 juin, avec un rendez-vous à 18h30.

Une bonne occasion avec un apéro plage de fêter un an de l’association Océan Protection France et d’échanger sur les projets et les actions.

[Communiqué de presse] Grève nationale : mise en place d’un service minimum

Un mouvement de grève dans l’Éducation Nationale ayant été annoncé pour ce lundi 17 juin, la Ville de Béziers vous informe que les enfants des écoles concernées pourront être reçus dans l’accueil de loisirs suivant :

ALSH Louis Malbosc
181 rue Micheline Ostermeyer
34500 Béziers

Horaires de l’accueil : 9h à 12h et de 14h à 17h ou en journée complète de 9h à 17h. Les inscriptions seront possibles, après l’information des établissements en grève, en appelant auprès du service Action Éducative au 04 67 36 80 26.

Un repas pourra être servi aux enfants inscrits à la restauration scolaire, selon les tarifs habituels. Les parents devront signaler au moment de l’inscription auprès du service Action Éducative si le repas a été réservé auprès de la SAEM Occitane de Restauration.

Dans le cas contraire, il appartient aux familles de procéder à l’annulation des repas.

24e Festival des Fanfares de Montpellier

24e Festival des Fanfares de Montpellier. Vendredi 14 juin et samedi 15 juin, « Réchauffement chromatique » organisé par l’équipe de L’Arc-En-Ciel des Faubourgs.

Le plus, pour cette nouvelle édition Divergence Fm est partenaire du festival et vous propose de retrouver dans ses studios toute la semaine les fanfares de Montpellier qui se produiront à cette 24e édition.

Le Festival des Fanfares cette année, ce sera une quinzaine de fanfares venues de plusieurs régions de France, mais aussi de l’étranger Chili, USA, et Espagne. C’est un événement entièrement gratuit. Un rendez-vous culturel et festif et surtout une grande fête populaire. Voir la carte du Festival des Fanfares.

Voir le programme ici