UA-129873823-1
Accueil Blog

Lycéens et enseignants ensemble pour manifester le 24 janvier

Pour la deuxième fois en ce début d’année 2019, les lycéens nîmois vont battre le pavé, ce jeudi 24 janvier. Cette nouvelle mobilisation lycéenne se joint à la manifestation nationale des enseignants contre ParcourSup, et la reforme du bac.

Les syndicats lycéens ont souhaité changer leur mode d’action. Aucun blocus de lycée n’est à prévoir.

Rassemblement à 10h00, manifestation à 14h30

Un rassemblement se tiendra à partir de 10 heures devant le parc des expositions de Nîmes. Un lieu qui accueille actuellement, le salon de l’orientation. Il sera suivi d’une manifestation conjointe avec les enseignants, au départ de Maison Carrée à 14h30.

Une assemblée générale clôturera cette journée d’action, qui ne sera sans doute pas la dernière.

Nicolas Hulot : « La planète est dans une situation de cancer très avancé »

Nicolas Hulot s’est entretenu avec Céline Galipeau pour Radio-Canada. Il revient sur sa vision de la gestion de la planète et de l’avenir de l’humanité. « On pense que l’écologie, c’est juste un changement de cap, mais non c’est vraiment un changement de paradigme. »

« vous restez optimiste ? »

« Il faut être fou ou économiste pour penser qu’une croissance infinie est possible dans un monde fini. » Comment produire de la richesse, la partager, sans épuiser nos ressources ? Autant de questions et de réponses proposées par Nicolas Hulot dans cet entretien de 37 min, Céline Galipeau lui demandera : « vous restez optimiste ? » Réponse dans l’émission de Radio-Canada.
« L’humanité ne s’est jamais trouvée dans une situation aussi délicate, avec des menaces d’une telle amplitude. »

Alès, Benjamin Biolay et Melvil Poupaud sur scène le 1er février

Benjamin Biolay et Melvil Poupaud reviennent à l’essentiel en jouant sur scène leur « Songbook » une soirée incontournable. Rendez-vous à Alès : le Cratère, le 1er février à 20h30.

Benjamin et Melvil sont ensemble sur les routes, avec l’envie de partager leur passion pour la musique, les textes et le spectacle, entre musique et cinéma.

Tarifs –  28€ – 26€ – 22€ – 16€ – Durée 1h30 – 850 places numérotées

Renseignements : Par téléphone du lundi au vendredi de 14h à 18h00 et le samedi de 10h à 13h au 04 66 52 52 64.

Projet de loi « anti-casseurs » : Ugo Bernalicis étonné de voir Christophe Castaner encore là.

Avant le début des débats à l’Assemblée, Christophe Castaner a présenté mardi 22 janvier, le projet de loi « anti-casseurs » lors d’une audition devant la commission des lois de l’Assemblée nationale.

Une loi imaginée pour répondre aux débordements rencontrés durant les manifestations, depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes.

« Mourir à Madrid », vendredi 25 janvier à Frontignan

Dans le cadre des 80 ans de la retirada, l’association « No Pasarán » propose avec le soutien de la municipalité de Frontignan, la projection du documentaire « Mourir à Madrid », vendredi 25 janvier à Frontignan.

« Mourir à Madrid » a été l’un des premiers documentaires à sortir en salles, le jeudi 18 avril 1963, sur le thème de la Guerre civile espagnole, par-delà les pressions franquistes.

Ce documentaire issu d’un formidable travail de récupération d’archives de la Guerre civile avec des documents d’Union soviétique, des États-Unis, de France et d’Espagne, est, pour reprendre Frédéric Rossif,  avant tout « un film contre la guerre civile ». Une belle découverte ou redécouverte proposée par l’association « No Pasarán ».

Infos pratiques : rendez-vous à 19 h, salle Voltaire, Boulevard Victor Hugo.
Entrée est libre.

[Communiqué de presse] Camargue : Contournement autoroutier d’Arles // retour rdv au Ministère des transports

Nous avons été reçu hier avec des représentants des associations ACEN, Nacicca et Agir Pour La Crau par le directeur de cabinet d’Elisabeth Borne et le chef du service infrastructures routières du ministère des transports à Paris pour évoquer le dossier du contournement autoroutier d’Arles suite à la lettre ouverte qui avait également été signée par Karima Delli.

Nous avons alerté le ministère des transports sur l’impact environnemental d’une telle construction passant par le nord de la Camargue et nécessitant une construction sur pilotis extrêmement préjudiciable pour l’environnement et extrêmement onéreuse. Nous avons également alerté sur le développement en Crau et Camargue des pôles logistique qui s’implantent de façon anarchique sans aucune cohérence territoriale par rapport aux infrastructures de déplacement avec une moins value sociale et une érosion des terres fertiles. Nous avons pointé également le conflit d’intérêt existant entre la députée de la République en marche du pays d’Arles qui était responsable du développement du port autonome de Marseille dans une vie antérieure et dont le compagnon en était le directeur général. C’est elle qui a relancé le dossier et le tracé sud Vigueirat. Le directeur de cabinet s’est montré ouvert au fait d’envisager une concertation publique intégrant les alternatives au tracé que nous combattons. Nous avons demandé que celle-ci soit pilotée par la CNDP et un jury citoyen tiré au sort afin de garantir l’impartialité du débat. Nous avons réclamé également une mesure de police du ministère pour interdire le transit de poids lourds international (Espagne / Italie) qui représente 20% du trafic et participe lourdement à l’engorgement de la RN 113 autour d’Arles. Il suffit d’obliger les camions à passer par Orange avant de redescendre sur Salon.

Il faut continuer à mettre la pression en signant la pétition citoyenne lancée par NACICCA http://nacicca.org/2018/11/20/contournement-autouroutier-nacicca-lance-une-petition/  et nous envisageons également avec les associations locales, Alternatiba, des personnalités locales et Eelv d’organiser une action spécifique liant les deux problématiques de développement des zones logistique et le contournement autoroutier d’Arles en invitant également Karima Delli (en tant que présidente de la commission transports au PE) et Corinne Lepage (qui connait bien le dossier en tant qu’avocate) dans les mois à venir.

Michèle Rivasi | Députée européenne Europe Écologie

[Communiqué de presse] Devenez bénévole d’un jour pour la Collecte Alimentaire Nationale des Restos du Cœur 2019

#faitesuntrucquirendfier 

Les 08 et 09 mars prochains aura lieu partout en France la Collecte Nationale 2019 des Restos du Cœur. Cette collecte, événement solidaire et convivial incontournable de la vie de l’association, permet d’assurer une continuité de l’aide alimentaire toute l’année.

L’an dernier, lors de la 33eme campagne, la générosité des donateurs et l’énergie des 7 7000 bénévoles mobilisés ont permis de collecter 7 877 tonnes, soit plus de 7,8 millions de repas supplémentaires.

Cette année, suite à une baisse importante des dons financiers et face à la hausse des besoins, les Restos du Cœur ont espoir de récolter davantage de produits.

CETTE ANNÉE, LES RESTOS DU CŒUR COMPTENT PLUS QUE JAMAIS SUR LA MOBILISATION DE TOUS POUR RÉPONDRE A L’OBJECTIF DE COLLECTER PLUS DE  8000 TONNES DE DENRÉES!

Pour répondre à cet objectif, les Restos du cœur ont besoin du renfort temporaire de bénévoles d’un jour, pour prêter main forte dans un magasin proche de chez eux. Bénévole pour quelques heures ou alors responsable d’équipe ou encore étudiants en projet d’étude,venez consacrer quelques heures aux Restos du Cœur !

Étudiants, actifs, retraités ou entreprises qui souhaitent mobiliser ses collaborateurs, l’opération est ouverte à tout le monde, pour contribuer à une action utile et qui rend fier, rendez-vous sur le site pour vous inscrire : collecte.restosducoeur.org

Les Restos du Cœur

3e jour de grève pour les postiers de Montpellier

Image issue de la page Facebook "Postiers de Montpellier en action"

Les facteurs de Montpellier entameront demain leur 3e jour de grève.

La direction de La poste devrait recevoir, demain matin, une délégation pour négocier.

LIRE AUSSI : Montpellier, préavis de grève illimitée à partir du 21 janvier à La Poste : « Ils font plus confiance aux programmes informatiques qu’au retour de terrain »

Une quarantaine de grévistes sont allés à la rencontre des Montpelliérains pour leur distribuer une lettre ouverte expliquant les raisons de leur colère et de leurs inquiétudes.

Les postiers devraient se rendre dans les jours qui viennent sur le site de courrier de Lattes pour échanger avec leurs collègues qui entrent aussi en grève à partir de jeudi.

[Communiqué de presse] Lancement association « Les Femmes Invisibles »

Parce que aujourd’hui en France 38% des sans domicile fixe sont des Femmes. Souvent invisibles, pour se protéger de la violence extérieure. Parce que 26% d’entre elles sont accompagnées d’enfants. Parce que 45 femmes sont décédées dans la rue en France en 2017 sans compter celles qui sont mortes dans le silence et l’anonymat.

Pour toutes ses raisons nous devons agir. Notre objectif est de mettre ces femmes invisibles à la lumière en sensibilisant le grand public : 1- Les accompagner dans leur quotidien, 2- Les protéger de la rue, 3- Les réinsérer dans la collectivité, 4- Les accueillir dans leur projet personnel, 5- Les conseiller pour faciliter l’accès aux démarches et pour retrouver leurs droits, 6- Les aider à retrouver une identité, une dignité et un équilibre.

Notre Association, à but non lucratif, est soumise à la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901. L’aide qui sera apportée aux femmes invisibles doit se faire en respectant les valeurs éthiques et républicaines qui sont les nôtres car une femme dans la rue reste une femme dans la rue sans aucunes distinctions quelles qu’elles soient.

Nous travaillons activement pour pouvoir investir des locaux. Pour cela nous avons besoin de vos dons. Nous comptons sur vous pour venir nous aider dans nos missions en adhérant à notre association.

Vous pouvez également nous contacter sur notre site internet : lesfemmesinvisibles.fr ou par Email : contact@lesfemmesinvisibles.fr

A Montpellier, le 22 janvier 2019
Le Président

[Communiqué de presse] 3e Fête de la Truffe

La Fête de la Truffe est de retour cette année à Béziers le dimanche 27 janvier ! Rendez-vous sur le pourtour des Halles de Béziers de 8h30 à 18h.

Au programme :

8h30 : contrôle de qualité des lots de truffes de producteurs

9h30 : ouverture du marché

10h : Intervention de Claire Martin de Foresta, Docteur en botanique et spécialiste de la truffe, « Comment reconnaître une bonne truffe ? »

Conférence de Gilbert Serane, Président du Syndicat des producteurs de Truffes de l’Hérault et d’Annie Guillen, spécialiste dans la germination des spores. Thème : « La Trufficulture en général ».

10h30 : Conférence d’Antoine Yoris, Conseiller technique sur l’irrigation et la production des truffières.

11h30 : Inauguration avec Robert Ménard (maire de Béziers), Emmanuelle Ménard (député de l’Hérault), Gilbert Serane (Président du Syndicat des Producteurs de Truffes de l’Hérault), et Jérôme Despey (Directeur de la Chambre de l’Agriculture).

Les discours seront suivis d’un apéritif offert par la Ville.

Démonstration de « cavage » avec la chienne Easy à 10h30, 11h30, 15h30. Marché de producteurs de produits régionaux sur place.

Ville de Béziers

[Communiqué de presse] Café débat : Un Plan climat pour Montpellier

dav

Café débat – Le Dôme
Vendredi 25 janvier 2019 à 19h
Un Plan climat pour Montpellier

A la veille de la 4ème marche pour le climat prévue le dimanche 27 janvier, nous vous proposons de faire le point sur la politique climat de Montpellier Métropole. Il s’agira d’évaluer les propositions et les réalisations du précédent plan climat 2013-2018 adopté par la Métropole.
Puis nous débattrons des propositions pour une nouvelle politique du climat réactualisée à la hauteur des enjeux et des attentes des citoyens mobilisés aujourd’hui.

avec

  • Jean Louis Roumegas, ancien député écologiste, EELV – Animation, présentation du bilan, synthèse des propositions
  • Stéphane Herb, Coordinateur du Collectif Citoyens pour le Climat et des marches pour le climat sur Montpellier – La mobilisation citoyenne, les revendications citoyennes locales
  • Jean François Daures, architecte – La ville de la biodiversité face au changement climatique
  • Daniel Frayssinet, Association Vélocité
  • Et un représentant du Collectif Ligne 5

Jean Louis Roumegas,
pour le groupe local EELV Montpellier

Grand débat national : Réne Revol, le maire qui décrypte la « mascarade Macron »

« Mascarade, » c’est l’opinion de René Revol. Fallait-il encore l’affirmer, puis l’expliquer, et au-delà proposer une alternative, c’est ce qu’a fait le maire de Grabels.

Avec les ronds-points, les blocages, et déjà 10 samedis de manifestations dans toute la France, les Gilets Jaunes ont mis en place de façon empirique un : “comment se faire entendre et occuper l’info”. Il était “urgent” de reprendre la main, Emmanuel Macron s’y attelle. Ce que l’on appelle les marathons du Président auprès des élus, avec diffusions en direct, ont pour objectif à leur tour, d’occuper du temps d’antenne, voire de remodeler l’image d’un Emmanuel Macron au chevet des Français.

Dans un premier temps, les violences policières et la suractivité des casseurs qui génèrent de facto des images de chaos n’ont pas réussi à décrédibiliser cette mobilisation, et à ranger l’opinion du côté du gouvernement. Il faudra un grand débat, ses quatre thématiques et ses 42 questions, portés par une tournée de 13 dates d’un excellent Emmanuel Macron pour dire d’une certaine façon : on vous a entendus, maintenant on vous écoute.

La majorité est-elle à la manoeuvre dans ce grand débat ?

La majorité est-elle à la manoeuvre dans ce grand débat ? C’est ce “bug” qui a été mis en avant par René Revol, maire de Grabels présent à Souillac : « un soi-disant débat […] c’est un moyen de faire campagne, oui de faire campagne parce qu’on est dans une campagne électorale, clairement, en utilisant les moyens de l’État… » Et il précise : « Qui présidait le débat ? Un ministre (Sébastien Lecornu, NDLR) […] Qui choisissait les intervenants par département ? Les préfets du département. Vous imaginez un débat présidé par un ministre avec les préfets qui choisissent ceux qui doivent intervenir ? »

Le sentiment que peut laisser cette opération est diffus. Une impression de plan Com’ et de campagne électorale vient polluer ce grand débat qui s’invite maintenant dans l’émission de Cyril Hanouna, avec Marlène Schiappa. Une co-animation sur C8 qui prend le risque de ressembler à un “Touche pas mon Grand Débat,” et laisser soupçonner que la majorité est à la manoeuvre.

« Refonder un vivre ensemble politique »

« Si on veut éviter les confrontations, les crises, les violences, il faut faire en sorte que les citoyens se retrouvent en capacité de décider collectivement […] ce qui est à l’ordre du jour aujourd’hui, c’est la constitution d’une véritable assemblée citoyenne nationale qui ait un caractère constituant, qui puisse refonder un vivre ensemble politique… » explique le maire de Grabels, et député suppléant de l’Hérault Montpellier.

Interview de René Revol, son analyse sur le deuxième débat organisé à Souillac :

La vidéo de René Revol sur Facebook

Une vidéo diffusée en direct le vendredi 18 janvier, intitulée : “Retour sur la grande mascarade de Souillac. La lutte doit se poursuivre !”