Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

La Région soutient l’ouverture de nouvelles formations d’enseignement supérieur de proximité. Réunis sous la présidence de Carole Delga vendredi 10 décembre, les élus régionaux ont voté une aide de plus d’1 M€ pour accompagner l’ouverture de nouvelles formations dans les établissements d’enseignement supérieur des Villes Universitaires d’Equilibre, à Cahors, Foix, Mende, Nîmes, Perpignan, ou encore à Sète.

Nouveau modèle de développement, porteur de justice sociale et territoriale, c’est dans le cadre du Pacte vert que la Région investit en faveur de l’enseignement supérieur et de la recherche.

« Permettre à nos jeunes d’accéder à un enseignement supérieur de qualité avec des formations adaptées à leurs besoins et aux territoires, où qu’ils vivent et, quel que soit leur parcours, est une de mes priorités. C’est pourquoi la Région accompagne l’ouverture de formations supérieures d’excellence et de proximité dans tous nos territoires, à l’image de celles que nous soutenons aujourd’hui à Mende, Foix, Perpignan, Cahors, Sète ou encore à Nîmes. Les étudiants pourront suivre près de chez eux un cursus universitaire reconnu, sans avoir à rejoindre ou se loger dans des pôles universitaires de grande métropole. C’est aussi un véritable coup de pouce au pouvoir d’achat des familles » a déclaré la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga.

La Région accompagne la création de nouvelles formations de niveau bac+2 à bac+5 sur l’ensemble du territoire et reconnues par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Les nouvelles formations de Mende, Perpignan, Cahors et Foix :

L’Université de Montpellier, à Mende, recevra une aide de 229 000 € de la Région pour sa licence 3 « Pluridisciplinarité et métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation », préparant au concours de professeur des écoles, ainsi qu’aux métiers de l’enseignement et de la formation.

Les élus régionaux ont également attribué 250 000 € en faveur du site universitaire de Perpignan pour la même licence qu’à Mende, tout en offrant également la possibilité de préparer le concours spécial pour enseigner dans les classes bilingues (français et catalan) et préparer à l’option catalan du Concours de Recrutement de Professeurs des Écoles.

À Cahors, pour tenir compte des réalités économiques et sociales locales, le Master 1 « Gastronomie, Vins, Culture et Société », de l’Institut Supérieur du Tourisme, de l’Hôtellerie et de l’Alimentation (ISTHIA) à l’UT2J, viendra compléter l’offre de formation existante et bénéficiera de 140 000 € d’aides de la Région. Ce master aura pour objectif de former les étudiants à la connaissance des patrimoines culturels en rapport avec les secteurs gastronomiques et viticoles.

Le Master 1 « Théâtre appliqué » à Foix de l’UT2J a pour objectif d’intégrer le théâtre à la fois dans une dimension sociale et dans de nombreux contextes (écoles, prisons, communautés, hôpitaux, pays en développement …). La Région y contribuera à hauteur de 59 000 €. Sa création viendra s’ajouter à l’offre existante à Toulouse : Master Etudes Théâtrales, Chorégraphiques et Circassiennes et Master Ecriture Dramatique et Création Scénique.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram