Illustration - Établissement La Poste à Montpellier (© LM)

Syndicat départemental CGT de la fédération des activités postales et des télécommunications tire la sonnette d’alarme.

Selon les syndicalistes, dès le 14 décembre 2021, Montpellier devrait connaître de graves dysfonctionnements dans la distribution du courrier, en cause : la suppression de « 22 tournées en 8 mois sur la base de calculs d’outils informatiques totalement décorrélés des réalités de terrain ».

Tout en regrettant un minutage de leurs activités professionnelles par des algorithmes, les agents demandent « aux  Montpelliérains de soutenir un projet alternatif qui respecte le service public pour le bien des  usagers et des salariés. Nous ne pouvons pas accepter cette réorganisation catastrophique aussi bien pour la qualité de service rendue aux usagers que pour les conditions de travail des  agents ».

Pour soutenir leurs revendications, les acteurs du quotidien ont décidé de lancer une pétition. « La Mairie de Montpellier s’est déjà engagée à nos côtés. Nous avons besoin d’un service  postal de qualité dans notre commune qui connaît par ailleurs une forte démographie. Nous  devons maintenir l’emploi en centre-ville, la pérennité et le renforcement du lien social, le développement de prestations de proximité avec des facteurs professionnels. »

Partager l'article :